2 min de lecture Justice

Ce qu'il faut savoir sur le procès de Carlos, 43 ans après l'attentat du Drugstore

ÉCLAIRAGE - Ilich Ramires Sanchez, qui s'est présenté comme un "révolutionnaire professionnel", est jugé du 13 au 31 mars pour assassinats terroristes 43 ans après l'attentat du Drugstore Publicis.

Ilyich Ramirez Sanchez, alias Carlos, lors de son procès en mars 2017
Ilyich Ramirez Sanchez, alias Carlos, lors de son procès en mars 2017 Crédit : Benoit PEYRUCQ / AFP
ClaireGaveau
Claire Gaveau
et AFP

Près de 43 ans après l'attentat du Drugstore publicis Saint-Germain à Paris, le procès d'Ilich Ramires Sanchez, plus connu sous le nom de Carlos, s'est ouvert ce lundi 13 mars devant la cour d'assises spéciale de Paris. Figure du terrorisme internationaliste des années 1970-1980, le Vénézuelien aujourd'hui âgé de 67 ans, qui a fait trembler la France, l'Europe et même le monde, sera jugé pendant trois semaines, du 13 au 31 mars, pour assassinats terroristes.

Un rendez-vous qui s'annonce d'ores et déjà exceptionnel. Tout d'abord au regard de l'ancienneté des faits. C'est presque de l'archéologie judiciaire. Beaucoup de témoins ont disparu. Les policiers ne sont plus là, la dernière juge à avoir traité le dossier est à la retraite, le drugstore Saint-Germain n'existe plus.

Que s'est-il passé ?

Le 15 septembre 1974, vers 17h10, l'explosion d'une grenade lancée depuis la mezzanine du restaurant du Drugstore Publicis fait plusieurs morts. Au total, deux personnes sont mortes et 34 sont blessées dans cet attaque en plein cœur de Paris, dans cette galerie marchande à l'angle du boulevard Saint-Germain et de la rue de Rennes.

À lire aussi
Des membres du Raid dans le quartier du Neudorf à Strasbourg le 13 décembre 2018 Attaque à Strasbourg
Attentat à Strasbourg : un proche de Chérif Chekatt présenté à un juge d'instruction

Dans la panique, les cris, le sang... Une ombre s'enfuit. Il faudra des années pour que la justice identifie enfin cette silhouette comme étant celle du terroriste Carlos. Cet attentat est le plus ancien que lui reproche la justice française, le dernier pour lequel il comparaîtra en France. 

Quel enjeu pour ce procès ?

Carlos est passible de la réclusion criminelle à perpétuité. Mais le Vénézuélien, incarcéré en France depuis son arrestation au Soudan par les services français en 1994, a déjà été condamné à deux reprises à la peine maximale pour le meurtre de trois hommes, dont deux policiers en 1975 à Paris, et pour quatre attentats à l'explosif qui avaient fait onze morts et près de 150 blessés en 1982 et 1983, à Paris, Marseille et dans deux trains.

Le procès aura donc pour enjeu d'apporter un éclairage historique et de répondre à l'attente des victimes. "Les parties civiles attendent que la culpabilité de Carlos soit reconnue. En 1974, il n'existait rien pour la prise en charge des victimes, même le SAMU n'existait pas. Elles ont dû, dans le silence et la solitude, supporter cette longue attente mais elles n'ont jamais renoncé", a dit avant l'audience Me Georges Holleaux, représentant 18 d'entre elles dont les veuves des deux hommes tués dans l'attentat.

Une affaire prescrite ?

43 ans après l'attentat, ce procès pose certaines questions. Notamment dans les rangs de "Carlos". L'un de ses cinq avocats, Me Francis Vuillemin, a ainsi dénoncé une affaire "mille fois prescrite" avant de rappeler que son client a bénéficié au cours de cette longue procédure d'un non-lieu à deux reprises, en 1989 et 1999. "Mais mon client est fait d'acier et il est prêt au combat", a-t-il ajouté.

Un argument rejeté par la justice. Dans une interview parue fin 1979 dans le magazine Al Watan Al-Arabi, Carlos avait reconnu avoir jeté la grenade. Une révélation aujourd'hui contestée alors que le principal intéressé assure ne pas avoir donné cet entretien. 

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Justice Attentat Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787650386
Ce qu'il faut savoir sur le procès de Carlos, 43 ans après l'attentat du Drugstore
Ce qu'il faut savoir sur le procès de Carlos, 43 ans après l'attentat du Drugstore
ÉCLAIRAGE - Ilich Ramires Sanchez, qui s'est présenté comme un "révolutionnaire professionnel", est jugé du 13 au 31 mars pour assassinats terroristes 43 ans après l'attentat du Drugstore Publicis.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/ce-qu-il-faut-savoir-sur-le-proces-de-carlos-43-ans-apres-l-attentat-du-drugstore-7787650386
2017-03-13 14:58:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/10jo9ZZ7F3jXkSc1eWVfjw/330v220-2/online/image/2017/0313/7787650484_000-mm27d.jpg