1 min de lecture Normandie

Carnaval étudiant de Caen : huit jeunes hospitalisés en "urgence absolue"

L'édition 2019 du carnaval étudiant de Caen s'est soldée par la prise en charge de 249 carnavaliers, dont huit ont été transportés en "urgence absolue". Une consommation accrue d'alcool et de drogues que relativisent la préfecture et les organisateurs de l'événement.

Le carnaval étudiant de Caen, le 28 mars 2013
Le carnaval étudiant de Caen, le 28 mars 2013 Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Pour sa 22e édition ce mercredi 3 avril, le carnaval étudiant de Caen, dans le Calvados, s'est achevé sur une note on ne peut moins festive. Parmi les 24.000 fêtards annoncés par la préfecture dans les rues de la ville normande, 249 participants ont été pris en charge - dont huit en "urgence absolue" - par les secours locaux, après avoir consommé une quantité excessive d'alcool ou de drogues. 

Selon les informations du Parisien, les huit jeunes se trouvant dans un état critique auraient absorbé une drogue de synthèse, la MDMA, ingérée sous forme de cristaux ou de cachets d’ecstasy. Une situation qui ne semble pas alarmer outre mesure la préfecture locale, qui précise que ces personnes "ne sont pas blessées mais prises en charge", et d'ajouter que sur les 23.000 carnavaliers défilant l'an passé, 368 s'étaient trouvés dans le même état, dont 105 avaient été admis temporairement aux urgences de Caen - 5 d'entre-eux en "urgence absolue" - selon France 3 Normandie

Un constat que partage Jérôme Bouffard, responsable du développement du carnaval, qui estime que si chaque hospitalisation est déplorable, "l'essentiel est épargné", compte-tenu du nombre d'étudiants présents. 

Des violences malgré une prévention renforcée

À lire aussi
Saint-Lô : un violent incendie ravage le prestigieux haras national Normandie
Manche : un incendie ravage une partie du prestigieux haras national de Saint-Lô

L'association chargée de l'organisation de l’événement emploierait une centaine de personnes, choisies par la municipalité, pour assurer la sécurité du carnaval. À cette mesure s'ajoute la mobilisation de membres des forces de l'ordre par la préfecture. 

Par ailleurs, plus de 10.000 euros auraient été investis pour que la Protection civile déploie des moyens de prévention le long du parcours, dont des stands de conseil et de prise en charge. Malgré ces précautions et l'interdiction des déguisements de policier, de pompier, de militaire ou encore de médecin, 15 individus ont été interpellés au cours de la journée. Certains étaient en possession d'armes, ou de stupéfiants, plusieurs vols et violences ont également été commis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Normandie Caen Jeunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797370481
Carnaval étudiant de Caen : huit jeunes hospitalisés en "urgence absolue"
Carnaval étudiant de Caen : huit jeunes hospitalisés en "urgence absolue"
L'édition 2019 du carnaval étudiant de Caen s'est soldée par la prise en charge de 249 carnavaliers, dont huit ont été transportés en "urgence absolue". Une consommation accrue d'alcool et de drogues que relativisent la préfecture et les organisateurs de l'événement.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/carnaval-etudiant-de-caen-huit-jeunes-hospitalises-en-urgence-absolue-7797370481
2019-04-05 16:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/6XX4Hw6m-31ZfctVWxvjJg/330v220-2/online/image/2019/0405/7797371294_le-carnaval-etudiant-de-caen-le-28-mars-2013.jpg