1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Caen : une compagnie de bus oblige ses contrôleurs à compter les migrants
1 min de lecture

Caen : une compagnie de bus oblige ses contrôleurs à compter les migrants

Les employés de la ligne 61, qui relie Caen à Ouistreham, ont refusé de se soustraire à la demande de leur direction qui exigeait qu'ils comptent les migrants.

Des bus de l'agglomération caennaise (illustration)
Des bus de l'agglomération caennaise (illustration)
Crédit : MYCHELE DANIAU / AFP
Michael Ducousso

"Nombre de migrants contrôlés", "nombre de migrants verbalisés". La direction de la compagnie de bus caennais Twisto a formulé une drôle de demande à ses contrôleurs : "compter régulièrement le nombre de migrants à bord de la ligne 61 qui relie Caen à Ouistreham", en les distinguant en ces deux catégories, expliquent nos confrères de France Bleu Normandie.

La direction a demandé aux chauffeurs d'effectuer deux contrôles sur la ligne 61 par équipe. "La préfecture nous demande de maintenir ce niveau de présence. Si vous suspectez la mise en place de squats, merci de remonter l'information (lieu précis)", stipule ainsi la note.

Les employés, "choqués", auraient refusé la directive. "Ils sont très mal à l'aise", confie Samuel Varnier, secrétaire CGT de Twisto auprès de France Bleu Normandie. "Des agents nous ont alertés", poursuit-il. "Cette mesure n'est pas sans rappeler une sombre période de notre histoire", a, de son côté lâché Thierry Poullennec, ancien contrôleur de bus à la retraite interrogé par Le Figaro.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire