1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Caen : l'homme qui a mutilé des chats condamné
1 min de lecture

Caen : l'homme qui a mutilé des chats condamné

En avril et en mai, une dizaine de chats ont été retrouvés mutilés dans la région de Caen. Un ingénieur, âgé de 50 ans, a été jugé mercredi 27 juin. Il a été condamné à 18 mois de prison dont neuf mois avec sursis.

Deux chatons (illustration)
Deux chatons (illustration)
Crédit : RAUL ARBOLEDA / AFP
Marie Sasin

L'homme était accusé d'avoir mutilé une dizaine de chats dans la région de Caen et sur le littoral en avril et en mai derniers. Interpellé le 26 juin, il a été jugé en comparution immédiate le lendemain, pour leur avoir cassé les pattes.
 
"Je regrette ce que j’ai fait. Sincèrement" a expliqué l'ingénieur, âgé de 50 ans, dans le box du tribunal, rapporte Ouest France. Le soir, il quittait le domicile à bord de la voiture familiale en quête de chats qui erraient dans les rues des communes autour de Caen. "J’essayais de les appâter avec de la nourriture. Je les attrapais par le cou, les coinçais entre mes genoux. Puis je leur luxais, par torsion, deux ou quatre pattes" a-t-il détaillé.

"Certains animaux ont été découverts en sang, des crocs arrachés. Seize, dont trois ont dû être euthanasiés, ont été identifiés au cours de l’enquête. Mais, le nombre total de victimes est sûrement plus important" précise le journal. "Des pattes et des mâchoires ont été fracturées".

Condamné à 18 mois de prison dont 9 mois avec sursis

L'homme, père de famille, est lui-même propriétaire d'un chien et d'un chat. Il n'a jamais fait de mal à ses animaux. Examiné par un expert psychiatre, l'homme a été reconnu responsable pénalement de ses actes. L'expert a conclu à "un trouble psychique, lié au manque de sommeil" car le prévenu prend un traitement "pour un problème neurologique" depuis le mois d'avril, qui provoque chez lui des insomnies.

Deux ans de prison, dont un an avec sursis et une incarcération immédiate, ont été requis contre lui. Le tribunal correctionnel de Caen l'a condamné à 18 mois de prison dont neuf mois avec sursis. Le tout sans mandat de dépôt, la peine est donc aménageable.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/