2 min de lecture Faits divers

Bas-Rhin : un détenu en cavale aurait agressé et violé une femme

L'homme, incarcéré pour viol à Toul, avait bénéficié d'une permission de sortie fin août mais n'était pas revenu.

Une voiture de gendarmerie sur l'autoroute (illustration)
Une voiture de gendarmerie sur l'autoroute (illustration) Crédit : AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et Agata Madenska

Un homme de 32 ans en cavale est soupçonné d'avoir blessé à coups de couteau et violé une femme vendredi dernier alors que cette dernière promenait ses chiens à Mertzwiller en Alsace. Il s'était évadé de la prison de Toul à l'occasion d'une permission de sortie le 26 août dernier. Il faisait depuis l'objet d'un mandat d'arrêt.

La femme de 40 ans a été grièvement blessée aux mains et aux épaules et a dû être héliportée à l'hôpital de Strasbourg. Ses jours ne sont pas en danger. Le suspect, Nicolas Weiss a été interpellé dans la forêt où il se cachait visiblement depuis son évasion. Des rapprochements entre le mode opératoire de ce vendredi et des faits qu'il a commis précédemment auraient mis les enquêteurs sur sa piste. Au moment de son évasion, l'homme purgeait une peine de 12 ans de prison pour avoir violé une adolescente de 15 ans en 2006. Il était censé être incarcéré jusqu'en 2018. 

La permission de sortie des détenus de nouveau mise en cause

Après les événements de vendredi, l'homme a "nié les faits" en garde à vue, mais "les charges à son encontre sont relativement fortes", selon le parquet. Le suspect devait être présenté lundi à un juge d'instruction, en vue de sa mise en examen pour "tentative d'homicide volontaire" et "viol avec arme". Il encourt cette fois la perpétuité à cause de la récidive. La permission de sortie qui lui avait été accordée par un juge d'application des peines (JAP) de Nancy avait pour objectif soit de "maintenir les liens familiaux", soit de "préparer sa réinsertion", a expliqué le parquet de Strasbourg, qui n'était pas en mesure d'expliquer sur laquelle de ces deux bases il avait pris sa décision.

À lire aussi
La ville de Saint-Alexandre, dans le Gard faits divers
Gard : une joggeuse violée, son agresseur activement recherché

Une semaine après une fusillade impliquant un détenu évadé dans laquelle un policier a été grièvement blessé, cet incident met de l'huile sur le feu. Les policiers ont lancé un coup de gueule qui a été entendu par Christiane Taubira. La ministre de la Justice s'est dit prête à les recevoir alors qu'ils prévoient un rassemblement ce mercredi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Gendarmerie Bas-Rhin
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780069180
Bas-Rhin : un détenu en cavale aurait agressé et violé une femme
Bas-Rhin : un détenu en cavale aurait agressé et violé une femme
L'homme, incarcéré pour viol à Toul, avait bénéficié d'une permission de sortie fin août mais n'était pas revenu.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/bas-rhin-un-detenu-en-cavale-aurait-agresse-et-viole-une-femme-7780069180
2015-10-12 19:30:42
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MmanY6KKM9Xu9PmUbHOOxA/330v220-2/online/image/2013/1010/7765369266_des-gendarmes.jpg