1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Attentats en France : quatre hommes mis en examen
1 min de lecture

Attentats en France : quatre hommes mis en examen

Soupçonnés d'avoir apporté un soutien logistique à Amédy Coulibaly, quatre hommes ont été mis en examen et écroués ce mercredi.

Un agent de police (Illustration).
Un agent de police (Illustration).
Crédit : PATRICK KOVARIK / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Soupçonnés d'avoir apporté un soutien logistique à Amédy Coulibaly, quatre hommes ont été mis en examen et écroués dans la nuit de mardi à ce mercredi 21 janvier, a annoncé le procureur de Paris, François Molins.

Selon ce dernier; trois d'entre eux sont notamment poursuivis pour avoir acheté dans des armureries du "matériel" pour Amédy Coulibaly. Il s'agit notamment de gilets tactiques et des bombes lacrymogènes.

Aucune mise en examen pour complicité d'assassinat

Les quatre mis en examen, Willy P., Christope R., Tonino G. et Michaël A. sont poursuivis pour association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes. L'un d'entre eux est également mis en examen pour détention et port ou transport d'armes. Aucun n'est mis en examen pour complicité d'assassinat.

Tous ont été écroués. Trois d'entre eux "en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet". Un autre a fait objet d'une ordonnance d'incarcération provisoire dans l'attente" de passer devant un magistrat spécialisé "en fin de semaine", a détaillé le procureur lors d'une conférence de presse.

Une partie de l'équipement retrouvé

À lire aussi

Une partie de l'équipement a été retrouvé à Gentilly (Val-de-Marne) dans une planque d'Amédy Coulibaly, le meurtrier de la policière municipale de Montrouge et également auteur de la prise d'otages qui a fait quatre morts dans un supermarché casher Porte de Vincennes, a-t-il précisé.

"Force est de constater qu'à ce jour les investigations ont essentiellement progressé sur ce que j'appellerais le volet Coulibaly et non sur le volet des frères Kouachi", a ajouté le procureur, prédisant des "mois, voire des années" d'investigations.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/