1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Apple Store saccagé à Dijon : six mois avec sursis pour l'auteur des faits
1 min de lecture

Apple Store saccagé à Dijon : six mois avec sursis pour l'auteur des faits

L'homme de 29 ans qui avait détruit des appareils de la marque à la pomme avec une pétanque est passé devant le tribunal.

L'entrée d'un Apple Store (illustration)
L'entrée d'un Apple Store (illustration)
Crédit : KAZUHIRO NOGI / AFP
Julien Absalon & AFP

Fou de rage, il avait pris un boule de pétanque pour détruire des iPhone dans un Apple Store. Sa colère noire lui aura valu d'être condamné par la justice. L'homme de 29 ans qui avait saccagé plusieurs produits dans un magasin de la marque à la pomme à Dijon s'est vu infliger mardi 25 octobre une peine de six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel. Une amende de 300 euros pour violence sur un vigile du complexe commercial où la scène s'est produite et 17.548 euros de dommages et intérêts ont également été prononcés, même si la marque américaine réclamait 60.000 euros. L'auteur des faits doit également observer une mise à l'épreuve d'une durée de deux ans et une interdiction de travailler dans le centre commercial dijonnais.

Le 29 septembre en milieu de journée, l'homme, portant des lunettes de soleil et un gant, avait méthodiquement cassé avec une boule de pétanque plusieurs smartphones et ordinateurs dans l'Apple Store situé dans le centre commercial de la Toison d'Or. La scène avait été filmée et la vidéo, diffusée sur internet, avait fait le tour du monde. "J'étais dans un état de colère monstre", a expliqué le prévenu qui s'était senti "humilié" par le refus d'Apple de lui rembourser son iPhone défectueux.

L'un des avocats d'Apple, Me Pascal Gennetay, a fustigé l'attitude de "chevalier blanc du consumérisme moderne" du jeune homme, qui, selon lui, a proféré depuis cinq ans des menaces contre Apple à propos d'"au moins quatre appareils différents" qu'il s'est fait rembourser depuis 2011. L'avocat a également ajouté que cette action violente relevait "de la petite crapulerie".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire