1 min de lecture Agression sexuelle

Agression sexuelle : Ariane Fornia condamnée pour diffamation après avoir accusé Pierre Joxe

L'écrivaine Ariane Fornia, fille de l'ex-ministre Eric Besson, a été condamnée mercredi 22 janvier à Paris pour diffamation après avoir accusé l'ancien ministre Pierre Joxe d'agression sexuelle lors d'une soirée à l'opéra en 2010.

Ariane Fornia, fille de l'ancien ministre sarkozyste Éric Besson
Ariane Fornia, fille de l'ancien ministre sarkozyste Éric Besson Crédit : JEAN-PIERRE MULLER / AFP
IMG_5140
Sarah Rozenbaum et AFP

Le tribunal de Paris a condamné mercredi 22 janvier l'écrivaine Ariane Fornia, fille de l'ex-ministre Eric Besson, à verser un euro symbolique de dommages et intérêts ainsi que 3.000 euros à Pierre Joxe. L'ancien ministre avait intenté ce procès à la suite des accusations d'agression sexuelle qu'elle avait proférées à son encontre.

Les juges ont également ordonné la suppression des propos litigieux et la publication d'un communiqué judiciaire sur le blog où elle avait dénoncé cette agression sexuelle survenue, selon elle, lors d'une soirée à l'opéra en 2010.

Ariane Fornia, de son vrai nom Alexandra Besson, avait raconté qu'un "ancien ministre de Mitterrand" lui avait mis plusieurs fois la main sur la cuisse, la remontant "vers (son) entrejambe)". Des faits qui prescrits. Elle avait ensuite nommément accusé Pierre Joxe dans L'Express.

Ariane Fornia se devait "de disposer d'éléments lui permettant de soutenir les faits qu'elle dénonçait publiquement", a expliqué le tribunal dans son jugement.

"Ce que j'ai dit est l'exacte vérité"

À lire aussi
La parole s'est libérée cette année concernant les violences sexuelles faites aux femmes faits divers
Abus sexuels : une enquête interne pointe du doigt Jean Vanier, fondateur de l'Arche

"Or précisément, les pièces produites  ne démontrent pas qu'elle avait les éléments lui permettant de dénoncer les faits d'agression sexuelle à l'encontre de M. Pierre Joxe", ont considéré les juges.

Pierre Joxe avait dénoncé "un tissu de contre-vérités" et demandé "des excuses écrites et publiques", ce que l'écrivaine s'était refusée à faire. Il l'avait alors assignée en diffamation. "Je persiste et signe, ce que j'ai dit est l'exacte vérité et je suis sûre que monsieur Joxe le sait très bien", avait déclaré Ariane Fornia au tribunal, le 18 novembre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agression sexuelle Justice Diffamation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants