1 min de lecture Faits divers

Affaire Troadec : un an après, retour sur ce quadruple meurtre

CHRONOLOGIE - Le 16 février 2017, les quatre membres de la famille Troadec disparaissaient près de Nantes. Après plus de 15 jours d'enquête, le beau-frère du père avait avoué avoir tué le couple et ses enfants, pour une histoire d'héritage.

Le domicile de la famille Troadec, à Orvault près de Nantes
Le domicile de la famille Troadec, à Orvault près de Nantes Crédit : JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et Léa Stassinet

L'affaire avait tenu en haleine la France entière il y a un an. Le 16 février 2017, la famille Troadec a disparu. Quelques jours plus tard, le 23 février, l'une des sœurs de Brigitte Troadec, inquiète de ne pas avoir de nouvelles de la famille de sa sœur, donne l'alerte. L'enquête démarre et les rebondissements s'enchaînent. 

Un téléphone souillé de sang est d'abord retrouvé dans la maison de Brigitte, Pascal, et leurs deux enfants Sébastien et Charlotte Troadec, située à Orvault, près de Nantes. "Ça partait dans tous les sens", se souvient le procureur, qui "recadrera un peu les choses" en "fermant des pistes", lors d'une première conférence de presse, cinq jours après l'ouverture d'une information judiciaire. 

C'est finalement le 6 mars 2017 qu'Hubert Caouissin, le beau-frère de Pascal Troadec, passe aux aveux. Placé en garde à vue la veille, cet homme sans antécédent judiciaire, ouvrier d'État à l'arsenal de Brest, avait reconnu avoir tué tous les membres de la famille, les avoir démembrés et s'être employé à faire disparaître leurs corps : une partie des restes aurait été brûlée dans un four de sa propriété, à Pont-de-Buis-lès-Quimerch (Finistère), l'autre partie enterrée. Un crime effroyable qui trouverait son origine dans une spoliation familiale de pièces d'or, qui l'obsédait.  

Mais ce mobile reste encore bien mystérieux : l'existence d'un "trésor" non partagé, évoqué par l'assassin présumé, n'a toujours pas été prouvée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Crime Famille
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants