1 min de lecture Justice

Affaire Tariq Ramadan : ses avocats dénoncent un "déferlement médiatique"

Dans une première réaction, samedi sur Facebook, l'islamologue controversé avait affirmé qu'il s'agissait d'une "campagne de calomnie", enclenchée par ses "ennemis de toujours".

La visite de l'islamologue suisse Tariq Ramadan à Bordeaux déclenche une polémique.
La visite de l'islamologue suisse Tariq Ramadan à Bordeaux déclenche une polémique. Crédit : Kathy Willens/SIPA
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Contre-attaque de Tariq Ramadan. Les avocats de l'islamologue et théologien, visé par deux récentes plaintes pour viol, dénoncent le "déferlement médiatique" visant leur client et indiquent lui avoir demandé de "ne pas s'exprimer en retour". 

"Le temps médiatique n'est pas celui de la justice et en aucune façon le premier ne doit ni ne peut s'imposer au second. Nous lui avons donc expressément demandé (à Tariq Ramadan, ndlr) de ne pas s'exprimer en retour", soulignent Me Yassine Bouzrou et Me Julie Granier dans un communiqué ce mercredi 1er novembre.

Tariq Ramadan est visé depuis la semaine passée par une enquête à Paris pour "viol, agression sexuelle, violences et menaces de mort", à la suite d'une première plainte de l'ancienne salafiste devenue militante laïque Henda Ayari. Il a ensuite fait l'objet d'une deuxième plainte, déposée à Paris jeudi et qui dénonce des faits similaires, en plein débat autour du harcèlement sexuel dans la société. Des accusations connues de Caroline Fourest, journaliste qui avait publié le livre Frère Tariq en 2004. "J'ai croisé plusieurs femmes qui m'ont fait des récits précis et glaçants dès 2009", a-t-elle confié au micro RTL.

À lire aussi
Une illustration d'une victime de Jack l'Éventreur enquête
Jack l'Éventreur : l'identité du tueur en série enfin révélée ?

Dépôt d'une plainte pour dénonciation calomnieuse

Dans une première réaction, samedi sur Facebook, l'islamologue controversé avait affirmé qu'il s'agissait d'une "campagne de calomnie", enclenchée par ses "ennemis de toujours".
Ses avocats, qui ont annoncé la semaine passée le dépôt d'une plainte pour "dénonciation calomnieuse" après la plainte d'Henda Ayari, menacent également d'engager d'autres actions judiciaires "contre tous ceux qui bafouent la présomption d'innocence" de leur client.

Tariq Ramadan, 55 ans, petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, bénéficie d'une forte popularité dans les milieux musulmans conservateurs. Il est aussi très contesté, notamment dans les sphères laïques, qui voient en lui le tenant d'un islam politique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Viol Harcèlement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790762668
Affaire Tariq Ramadan : ses avocats dénoncent un "déferlement médiatique"
Affaire Tariq Ramadan : ses avocats dénoncent un "déferlement médiatique"
Dans une première réaction, samedi sur Facebook, l'islamologue controversé avait affirmé qu'il s'agissait d'une "campagne de calomnie", enclenchée par ses "ennemis de toujours".
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-tariq-ramadan-ses-avocats-denoncent-un-deferlement-mediatique-7790762668
2017-11-01 12:46:47
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MlJP9-XGSVJiQlHXD_3a9g/330v220-2/online/image/2016/0205/7781728934_l-islamologue-suisse-tariq-ramadan.jpg