2 min de lecture Jérôme Kerviel

Affaire Kerviel : "Je ne crois pas qu'il soit en mesure de payer les 4,9 milliards d'euros", dénonce Jean Veil, avocat de la Société générale

REPLAY / INVITÉ RTL - L'affaire Kerviel rebondit une nouvelle fois alors que le justice a renvoyé au 21 mars l'éventualité d'un nouveau procès.

Thomas Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Affaire Kerviel : "Je ne crois pas qu'il soit en mesure de payer les 4,9 milliards d'euros", dénonce Jean Veil, avocat de la Société générale Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Date :
La page de l'émission
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Un enregistrement clandestin pourrait-il faire basculer le sort de l'affaire Kerviel ? Sur une bande-son de 40 minutes, révélée par 20 Minutes et Médiapart, l'ancienne vice-procureur pour le compte du parquet de Paris assure que l'enquête a été "manipulée" par la Société générale et que la banque "savait" tout sur les agissements de son ancien trader. Ce dernier va d'ailleurs demander la révision de son procès dans lequel il a été condamné à trois ans de prison ferme après cet enregistrement de Chantal de Leiris par Nathalie Le Roy, ancienne commandante à la Brigade financière.

Jean Veil, avocat de la banque française, s'attendait à un tel retournement de situation à la veille de la demande de révision de Jérôme Kerviel. "Ce n'est pas terrible, ça me rappelle l'époque où j'étais l'avocat du Crédit Lyonnais contre Bernard Tapie. C'est le même procédé, la veille de l'audience il y a un coup de théâtre. Je savais qu'il y allait avoir quelque chose", tempère-t-il. Cependant, selon lui, ces nouvelles révélations ne méritent pas l'ouverture d'un nouveau procès. "Il n'y a rien de nouveau. La déclaration de Me Le Roy a été contredite pas sa hiérarchie et j'ai apporté un rapport de police de son ancien supérieur qui dit exactement le contraire que ce qu'elle dit aujourd'hui", détaille-t-il regrettant qu'entre "2012 et 2015 elle a changé complètement d'avis"

Nathalie Le Roy, "policier privé" de Jérôme Kerviel ?

Celle-ci serait alors devenue un "policier privé de Jérôme Kerviel" et "amie" avec Chantal de Leiris. "Je pense qu'un policier enregistre un magistrat et de surcroît un ami et s'en serve dans une procédure est quand même tout à fait extravagant", glisse-t-il au micro de RTL. 

S'il n'avait pas de situation médiatique, Jérôme Kerviel disparaîtrait dans le néant

Jean Vieil, avocat de la Société générale
Partager la citation

Cependant, une plainte n'est pas encore à l'ordre du jour, selon l'avocat, qui veut "voir les choses de manière complète". "J'attends effectivement de savoir ce que Nathalie Le Roy a soutiré à Chantal de Leyris, savoir dans quelles conditions cette conversation a eu lieu (...) J'attends qu'elle dise elle-même ce qu'elle a voulu dire avant de prendre moi-même une position", explique-t-il alors que "le contribuable ne serait pas forcément content qu'il y ait un nouveau procès".

À lire aussi
Le siège de la Société Générale à La Défense (archives) justice
Affaire Kerviel : la cour d'appel donne raison à la Société générale

Un arrangement avec Jérôme Kerviel ne serait pas non plus à l'ordre du jour. "Je ne crois pas qu'il soit en mesure de payer les 4,9 milliards, ni même beaucoup moins que les 4,9 milliards. Il est très content de la situation actuelle parce que comme cela il ne travaille pas, on lui prête un appartement, il a un fond de soutien qui l'entretient. S'il n'avait pas de situation médiatique, il disparaîtrait dans le néant", dénonce-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jérôme Kerviel Société Générale Justice
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants