2 min de lecture Fiona

Affaire Fiona : trois ans après le meurtre, enfin l'heure des réponses ?

ÉCLAIRAGE - En 2013, Cécile Bourgeon et son ex-compagnon Berkane Makhlouf avaient fait croire à l’enlèvement de la petite Fiona, alors âgée de cinq ans, avant d’avouer sa mort.

Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Affaire Fiona : trois ans après le meurtre, enfin l'heure des réponses ? Crédit Image : THIERRY ZOCCOLAN / AFP | Crédit Média : Frédéric Perruche | Durée : | Date : La page de l'émission
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

Trois ans après les faits, le corps de la petite fille demeure toujours introuvable. Le procès de la mère et de son ex-compagnon, qui avaient fait croire à l'enlèvement de cette fillette de cinq ans avant d'avouer sa mort, s'ouvre ce lundi 14 novembre devant la cour d'assises du Puy-de-Dôme.

Qu'est-il arrivé à cette petite fille dont le portrait avait été placardé dans tout Clermont-Ferrand ? Où repose son corps, toujours introuvable, malgré plusieurs campagnes de fouilles ? Autant de questions auxquelles les dix jours du procès de Riom devront tenter de répondre pour faire la lumière sur le calvaire subi par Fiona et déterminer les responsabilités respectives dans sa mort.

Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf, âgés respectivement de 29 et 35 ans, sont accusés de violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner sur mineure de moins de 15 ans, de non-assistance à personne en danger et de recel ou dissimulation de cadavre. Ils encourent chacun jusqu'à 30 ans de prison.

À lire aussi
Nicolas Chafoulais, père de Fiona, au palais de Justice du Puy-en-Velay, le 5 février 2018 justice
Affaire Fiona : "Le pire scénario qui pouvait se passer", dit le père de la fillette sur RTL

Le procès d'un couple à la dérive

Le 12 mai 2013, la mère de Fiona avait déclaré sa disparition dans un parc de Clermont-Ferrand, où elle se trouvait avec sa sœur Eva, deux ans. Enceinte d'un troisième enfant, Cécile Bourgeon avait expliqué s'être assoupie et qu'à son réveil, Fiona avait disparu. Un mensonge inventé de toutes pièces qui mobilisera, outre les enquêteurs, de nombreux habitants de Clermont-Ferrand partis à la recherche de l'enfant, émus par la détresse affichée de la jeune femme.

Mais par la suite son attitude calme et détachée intrigue. Dans l'ordinateur du couple sont aussi découvertes des images se rapportant à plusieurs affaires de disparition d'enfant, dont celle de Typhaine, battue à mort par ses parents au même âge que Fiona à Maubeuge, dans le Nord. Interrogés quatre mois plus tard dans un commissariat de Perpignan, leur histoire s'effondre. Le couple, connu pour toxicomanie, avoue le décès de l'enfant, la mère et son compagnon s'accusant mutuellement d'avoir porté les coups mortels.

Ce viol, c’est le point de départ de sa descente aux enfers. À partir de là, elle a perdu pied

Gilles-Jean Portejoie, avocat de Cécile Bourgeon
Partager la citation

Si Berkane Makhlouf était connu des services de police avant même cette affaire, la situation de Cécile Bourgeon est encore bien différente. Cette dernière assure avoir été violée quelques mois avant la disparition de Fiona. Son avocat, Gilles-Jean Portejoie, est catégorique dans les colonnes de 20minutes : "Ce viol, c’est le point de départ de sa descente aux enfers. À partir de là, elle a perdu pied".

Retrouver le corps de Fiona

Mais pour la famille de la petite Fiona, ce procès peut surtout permettre de retrouver le corps de la fillette, tuée à l'âge de 5 ans. C'est ce que souhaite avant tout Nicolas Chafoulais, le père biologique de Fiona : "Je veux savoir où est ma fille. Qu'on nous rende le corps de Fiona, qu'elle ait une sépulture, qu'on lui rende un peu son identité. On espère rendre un peu de dignité, de fierté et surtout d'identité à Fiona", explique-t-il devant le tribunal.

Des associations de protection de l'enfance, qui se sont également portées parties civiles, soulignent que dans l'histoire criminelle récente, c'est la première fois qu'un procès d'assises se déroule sans le corps de l'enfant. Mais les réponses pourraient bien tarder à arriver. Selon les avocats de Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf, ils sont aujourd'hui encore incapables de savoir précisément où ils ont enterré la petite Fiona, du côté du lac d'Aydat. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fiona Justice Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7785769706
Affaire Fiona : trois ans après le meurtre, enfin l'heure des réponses ?
Affaire Fiona : trois ans après le meurtre, enfin l'heure des réponses ?
ÉCLAIRAGE - En 2013, Cécile Bourgeon et son ex-compagnon Berkane Makhlouf avaient fait croire à l’enlèvement de la petite Fiona, alors âgée de cinq ans, avant d’avouer sa mort.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-fiona-trois-ans-apres-le-meurtre-enfin-l-heure-des-reponses-7785769706
2016-11-14 15:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2_HFln8M6J61Ow1hOsMjuQ/330v220-2/online/image/2014/0513/7771930088_une-photo-de-fiona-parmi-les-fleurs-et-les-messages-de-soutien.jpg