1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire du Carlton : Dominique Strauss-Kahn peut-il envisager un retour en politique ?
2 min de lecture

Affaire du Carlton : Dominique Strauss-Kahn peut-il envisager un retour en politique ?

REPLAY / ÉCLAIRAGE - Dominique Strauss-Kahn doit être fixé, ce vendredi 12 juin, trois ans après le début de l'affaire dite du Carlton de Lille.

Dominique Strauss-Kahn et sa compagne Myriam L'Aouffir
Dominique Strauss-Kahn et sa compagne Myriam L'Aouffir
Crédit : AFP
Affaire du Carlton : Dominique Strauss-Kahn peut-il envisager un retour en politique ?
00:00:56
Affaire du Carlton : sept ans d'affaires judiciaires pour DSK
00:01:01
Jean-Alphonse Richard

Dominique Strauss-Kahn sera sans doute innocenté, ce vendredi 12 juin, dans l'affaire du Carlton. L'ancien patron du FMI entendra le jugement du tribunal correctionnel de Lille en fin de matinée. Le Parquet a réclamé la relaxe dans cette affaire de proxénétisme. Il devrait pouvoir tourner la page sur ces sept dernières années rythmées par des procès. S'il est blanchi, va-t-il revenir sur la scène politique ? Quoi qu'il en soit, il ne s'est pas caché ces derniers temps.

Une de ses dernières apparitions publiques remonte à une dizaine de jours, à Roland-Garros, sous le soleil avec sa compagne avec laquelle il est allé ensuite à la finale de la coupe de France de football. Détendu et souriant, il s'est retrouvé dans la même loge que l'écologiste Jean-Vincent Placé. Le lendemain, il a assisté à une conférence consacrée aux femmes.

Un retour, oui mais pas en politique

Le plus souvent, il est à l'étranger, de la Chine à la Russie, autant de pays que sa réputation sulfureuse n'a pas découragé et qui rémunèrent généreusement ses conseils économiques. Peut-il revenir en politique comme l'imagine un des cadres de gauche persuadé de son retour à l'automne prochain ? "C'est n'importe quoi", disent la plupart de ses amis. Cette relaxe lui rendrait la possibilité de reprendre la parole, mais pas la politique pour autant. "Jamais de la vie", confirme un proche.

En fin de matinée, Dominique Strauss-Kahn pourrait être définitivement libéré des dossiers à caractère sexuel qui depuis sept ans ont changé sa vie en course d'obstacles judiciaire. En 2008, l'affaire de la stagiaire du FMI, Piroshka Nagy, éclate. En 2011, la déflagration Nafissatou Diallo et le Sofitel arrivent, suivie par les accusations de tentative de viol de Tristane Banon et l'affaire du Carlton. Jugé au mois de février avec treize autres prévenus, DSK s'était vite débarrassé de l'habit de proxénète dont l'avaient affublé les juges.

Des affaires judiciaires depuis 7 ans

À lire aussi

Le procès avait servi de déballage à ses habitudes sexuelles les plus extrêmes, clubs échangistes, orgies, amis fidèles lui fournissant des filles..."Une "boucherie", selon une ex-prostituée. "Ma soupape de récréation pour une vie trépidante", répondait l'ancien ministre. "DSK avait certes des pratiques sexuelles troublantes, mais il n'est pas un proxénète, avait tranché le procureur ajoutant que la notoriété ne doit pas être une présomption de culpabilité". La relaxe annoncée du tribunal Lille est le dernier chapitre de la saga libertine de DSK face à la justice.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.