2 min de lecture Faits divers

Accident mortel dans la Marne : ce que l'on sait

À hauteur d'un passage à niveau à Avenay-Val-d'Or, un TER est entré en collision avec une voiture. Une femme et trois enfants sont morts.

>
Collision mortelle entre un train et une voiture Crédit Image : FRANCOIS NASCIMBENI / AFP | Crédit Média : Le 19:45 | Date :
Photo Esther
Esther Serrajordia et AFP

Vers 9h54, ce lundi 15 juillet, une voiture et un TER sont entrés en collision à hauteur d'un passage à niveau à Avenay-Val-d'Or, à 30 kilomètres de Reims, dans la Marne. Une femme et trois enfants sont décédés dans l'accident

Les victimes sont une assistante maternelle, qui conduisait le véhicule, sa fille de 11 ans et les deux enfants, âgés de 3 et 1 an, qu'elle gardait, a annoncé le procureur de la République de Reims. 4 passagers du TER, qui assurait la liaison entre Épernay et Reims, ont été légèrement blessés. 

La barrière du passage à niveau était "enfoncée" et "le véhicule était engagé" sur les voies, a déclaré le procureur. "Aucun élément ne permet de savoir à cette heure pour quel motif le véhicule s'était engagé alors que les signaux et le système de barriérage semblaient inviter à ne pas franchir le passage à niveau à l'approche d'un train" a-t-il ajouté. 

"Tout fonctionnait parfaitement"

Le procureur Matthieu Bourrette a ainsi confirmé les informations de la SNCF selon lesquelles la barrière du passage a été "pliée". Le PDG De SNCF Réseau, Patrick Jeantet, a annoncé qu'une enquête était en cours, qui donnera "ses constatations" et permettra de "réfléchir aux scénarios qui ont pu provoquer ce drame-là". Il a également déclaré que le passage à niveau ne figurait "pas dans la liste" de ceux classés comme "sensibles". "C'est un passage à niveau automatique lumineux à deux demi-barrières" qui "se déclenche automatiquement quand un train approche" a-t-il ajouté. 

À lire aussi
La commune de La Gresle a pris un arrêté insolite le 6 décembre en interdisant à ses habitants de mourir les week-ends. insolite
Pénurie de médecins : une maire interdit par arrêté les décès le week-end

Le maire d'Avenay-Val-d'Or, Philippe Maussire, a lui aussi affirmé que "tout fonctionnait parfaitement" et qu'une révision avait eu lieu il y a quelques mois. 

Deux enquêtes en cours

Deux enquêtes sont donc en cours pour déterminer les causes de l'accident. Une enquête interne à la SNCF et une autre, pour homicide involontaire contre X, ouverte par le parquet de Reims et confiée à la section de recherche de Reims et la brigade de recherche d’Épernay. 

La ministre des Transports Elisabeth Borne, a fait part sur Twitter de sa "très vive émotion". "Mes pensées vont aux familles et aux proches des victimes. Les services de l'État et de la SNCF sont mobilisés pour venir en aide et faire face à la situation", a-t-elle ajouté. 

Une cellule d'urgence médico-psychologique

Les familles sont reçues à la salle des fêtes de cette commune de 1.000 habitants. Une cellule d'urgence médico-psychologique a également été mise en place. 

En 2018, les passages à niveau ont coûté la vie à 16 personnes, un chiffre en baisse par rapport aux 42 décès recensés en 2017.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Marne SNCF
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants