1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - "Les femmes occidentales ne se soucient pas d'être violées sur la route", dit un Saoudien
1 min de lecture

VIDÉO - "Les femmes occidentales ne se soucient pas d'être violées sur la route", dit un Saoudien

VIDÉO ZAPPEUR - Lors de l'émission de télévision saoudienne "Rotana Khalijia", un historien justifie l'interdiction de conduire pour les femmes par le risque qu'elles ont de se faire violer.

Fanny Bonjean
Fanny Bonjean

Voilà des propos qui vont faire sursauter toutes les femmes occidentales et peut-être même à travers le monde. Invité sur le plateau de l'émission Rotana Khalijia, l'historien saoudien Saleh Al-Saadoon s'est exprimé sur l'interdiction de conduire pour les femmes dans son pays.

"En Arabie Saoudite, nous avons des circonstances particulières. La ville d'Arar est à 150 km de Al-Jawf. De Al-Jawf à Al-Ha'il, il y a 400 km. Si une femme tombe en panne alors qu'elle roule d'une ville à l'autre, que va-t-il lui arriver ?", lance-t-il. 

La présentatrice lui répond que les femmes conduisent bien aux États-Unis, en Europe. L'historien rétorque alors que ces dernières "ne se soucient pas d'être violées sur le bord de la route".

La solution préconisée par l'historien

Après un échange de plusieurs minutes, Saleh Al-Saadoon expose alors sa solution, pour que les femmes ne soient pas non plus violées par leur chauffeur : faire venir des étrangères dans le pays pour conduire les Saoudiennes.

À lire aussi

Cette émission a été diffusée le 11 janvier 2015 et l'extrait mis en ligne sur YouTube et traduit en anglais le 31 janvier par Memri, l'observatoire des médias du Moyen-Orient.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/