2 min de lecture Japon

VIDÉO - Japon : explosion sur un site militaire américain

Des explosions impressionnantes à Tokyo au sein d'un bâtiment militaire américain ont causé un incendie qui n'a pas fait de victimes dans la nuit du 23 au 24 août.

>
Crédit Image : JIJI PRESS / AFP |
James Abbott
James Abbott
et AFP

Des explosions se sont produites tôt lundi sur un site militaire américain près de Tokyo, provoquant un incendie qui n'a toutefois faire de victimes, a indiqué le Pentagone à Washington ainsi que les pompiers au Japon.

Un porte-parole du ministère américain de la Défense a fait état auprès de l'AFP d'une "explosion aujourd'hui juste après minuit, heure du Japon, dans un bâtiment de l'armée américaine, le dépôt Sagami, dans la ville de Sagamihara, au Japon, à quelque 40 km au sud-ouest de Tokyo". Il a ajouté dans un communiqué qu'"il n'y avait aucune information relative à des blessés".

Les autorités américaines encore à la recherche de la cause de l'explosion

Les pompiers locaux ont dépêché 13 véhicules sur place. Ils ont toutefois attendu d'être informés de ce qui était stocké dans l'entrepôt avant de décider un mode d'intervention, mais l'incendie qui a suivi s'est finalement éteint de lui-même au bout de six heures, sans se propager aux bâtiments alentour. "Nous n'avons pas déversé d'eau (sur l'entrepôt) car, selon ce qui s'y trouvait, cela aurait pu aggraver la situation", a expliqué à l'AFP à Tokyo un responsable de la caserne de pompiers de Sagahimara.

"Nous avons appris ensuite que le hangar stockait notamment une bonbonne d'oxygène, mais tous les détails n'étaient pas immédiatement disponibles", a-t-il ajouté. Le porte-parole du ministère américain de la Défense a précisé que le dépôt n'abritait pas de munitions ou de matière radioactive. "Le bâtiment de stockage n'est pas destiné à recevoir de matériel dangereux (...) Nous sommes en train de déterminer l'exact contenu du bâtiment" et la cause de l'explosion, a-t-il indiqué.

47.000 GI's stationnés au Japon

À lire aussi
Carlos Ghosn a été libéré sous caution, a-t-on appris jeudi 25 avril 2019 Renault
Carlos Ghosn : "Le pouvoir excessif conduit à la dérive", estime François Lenglet

Une vidéo tournée par une habitante montre des éclairs jaillissant comme un feu d'artifice de l'édifice en proie aux flammes. Des détonations ont pu être entendues pendant 10 à 15 minutes, a déclaré cette femme à la chaîne de télévision japonaise NHK.

"Des éclairs orange se sont élevés assez haut. Je ne voyais pas de fumée, mais j'ai senti comme une odeur de poudre", a-t-elle témoigné. Les images de la chaîne publique NHK ont ensuite montré l'état de l'entrepôt touché une fois le feu terminé : il est au quart brûlé, mais aucun dégât autre n'a été constaté sur les nombreux hangars de cette base. Les pompiers n'ont en outre détecté aucune fumée toxique. Les forces armées américaines entretiennent plusieurs bases militaires au Japon avec quelque 47.000 GI's stationnés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Japon Tokyo États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants