1 min de lecture International

Ukraine : le pays "au bord de la guerre civile", dit Poutine à Merkel

Vladimir Poutine, dans un entretien avec Angela Merkel, a averti que l'Ukraine était "au bord de la guerre civile", selon le Kremlin.

Le président russe Vladimir Poutine et la chancelière allemande Angela Merkel.
Le président russe Vladimir Poutine et la chancelière allemande Angela Merkel. Crédit : AFP / ALEXANDER NEMENOV
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le président russe Vladimir Poutine a averti la chancelière allemande Angela Merkel que l'Ukraine était au bord de la guerre civile après l'envoi par Kiev de l'armée contre les insurgés séparatistes dans l'Est du pays, a indiqué ce mercredi le Kremlin.

Un espoir à Genève

"Le président russe a fait remarquer que l'escalade brutale du conflit avait mis le pays au bord de la guerre civile", a déclaré le Kremlin dans un communiqué publié à l'issue d'une entretien téléphonique entre les deux dirigeants.

Ils ont tous les deux "souligné l'importance" des pourparlers prévus le 17 avril. "Ils ont exprimé l'espoir que la rencontre de Genève puisse donner un signal clair pour faire revenir la situation dans un cadre pacifique", a indiqué le communiqué. Une réunion quadripartite entre l'Ukraine, la Russie, les Etats-Unis et l'Union européenne doit se tenir jeudi à Genève afin de tenter de dénouer la crise ukrainienne.

"Un recours inconstitutionnel à la force"

Les actions de l'armée ukrainienne dans l'Est de l'Ukraine représentent "un recours inconstitutionnel à la force contre des manifestations pacifiques", selon le communiqué du Kremlin. Poutine a également souligné l'importance de la stabilisation de l'économie ukrainienne et de la continuité des fournitures de gaz russe à l'Europe.

À lire aussi
Le coronavirus "SARS-CoV-2" (illustration) coronavirus
Qu'est ce que le "SADS-CoV", un nouveau coronavirus porcin dangereux pour l'homme ?

Dans un conversation séparée avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, le président russe "a mis l'accent sur le fait que cette escalade brutale était la conséquence des politiques irresponsables de Kiev, qui a ignoré les droits et intérêts juridiques des habitants russophones du pays". Il a aussi jugé "inacceptable" l'usage de la force contre "des mouvements civils de protestation" dans l'Est de l'Ukraine.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Vladimir Poutine Angela Merkel
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants