1 min de lecture Daesh

Terrorisme : un chef de Daesh au Sahara tué dans une frappe française

Le chef terroriste est Mohamed Ag Almouner, impliqué dans un attentat perpétré en 2017 au Niger. Deux civils ont également perdu la vie dans cette attaque, une femme et un adolescent.

Un combattant de Daesh (illustration)
Un combattant de Daesh (illustration) Crédit : DELIL SOULEIMAN / AFP
Ceciledeseze75
Cécile De Sèze
et AFP

Le combat continue. La France est toujours engagée dans la lutte contre le terrorisme islamiste, notamment en Afrique dans la région du Sahel, aux côtés des pays africains concernés. 

Dimanche 26 août, l'armée française a mené une frappe dans la région de Ménaka, dans le nord du Mali. Une attaque qui a coûté la vie à deux civils, une femme et un adolescent. Elle a toutefois permis d'éliminer un des principaux responsables de la branche de l'État islamique dans le Grand Sahara (EIGS)Mohamed Ag Almouner, et d'un membre de sa garde rapprochée.

Quant aux civils, leurs liens éventuels avec la cible abattue restent à déterminer. Les blessés également touchés ont été pris en charge par les équipes médicales de l'armée française déployées sur place. L'état-major a exprimé ses "regrets" et présenté ses condoléances aux familles et aux proches des deux victimes. 

À lire aussi
Le quartier femmes de la prison de Fleury-Mérogis en 2006 (illustration) jihad
Terrorisme : la sœur des frères Clain, Anne-Dianna, bientôt jugée


L'opération, déclenchée dans la nuit de dimanche à lundi, a consisté en une frappe aérienne par deux avions Mirage 2000 sur la position du groupe jihadiste, suivie d'une action au sol pour saisir la position. Quelque 4.000 soldats français sont déployés sur cinq pays du Sahel (Mali, Niger, Burkina Faso, Mauritanie et Tchad) dans le cadre de l'opération antiterroriste Barkhane. 

La région du Sahel (en vert)
La région du Sahel (en vert) Crédit : Thibault Mazoufre / RTLNet

Le groupe EIGS, basé à la frontière entre le Mali et le Burkina Faso, est dirigé par Adnane Abou Walid Sahraoui, un transfuge d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui a aussi codirigé le Mouvement pour l'unicité du jihad en Afrique de l'ouest (Mujao), un groupe islamiste malien. 

L'EIGS a revendiqué une série d'attaques, notamment celle qui a coûté la vie à quatre membres des forces spéciales américaines et quatre soldats nigériens en octobre 2017 au Niger. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Terrorisme Sahel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794564572
Terrorisme : un chef de Daesh au Sahara tué dans une frappe française
Terrorisme : un chef de Daesh au Sahara tué dans une frappe française
Le chef terroriste est Mohamed Ag Almouner, impliqué dans un attentat perpétré en 2017 au Niger. Deux civils ont également perdu la vie dans cette attaque, une femme et un adolescent.
https://www.rtl.fr/actu/international/terrorisme-un-chef-de-daesh-au-sahara-tue-dans-une-frappe-francaise-7794564572
2018-08-28 12:45:49
https://cdn-media.rtl.fr/cache/99dtzw4WicPWkEnUhso2jw/330v220-2/online/image/2016/0606/7783524259_000-nic6467871.jpg