2 min de lecture Tanguy Pastureau

Tanguy Pastureau : Paris invente la plage sans sable

REPLAY - Avant, à Paris Plages, le Parisien épanoui profitait de son demi-mètre carré de sable pour s'asseoir, heureux, entre une capsule de Kanterbrau et un trognon de pomme bouffé par un rat. Mais cette année, Anne Hidalgo s'étant fâchée avec le cimentier Lafarge, il n'y a pas de sable. À moins d'aller chercher sous les pavés.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : Paris invente la plage sans sable Crédit Image : RTL | Crédit Média : Tanguy Pastureau | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau et La rédaction numérique de RTL

Ça y est, ça sent bon les grandes vacances, et là je suis avec vous, à Paris, habillé, mais dans ma tête je suis déjà à Carnac, en petit slip de bain, pétri de complexes physiques car entouré de menhirs robustes dressés vers le ciel. L’été, c’est super, car on peut avoir la vie de Benoit Hamon, c’est-à-dire glander en bouffant du kebab et cramer sa vieille rose flétrie au soleil.

À part Macron, qui ne va pas prendre de congés, car dès qu’il arrête plus de 7 secondes, il déprime, il a le rythme d’un ouistiti sous ecsta, c’est le seul dans la salle d’attente du docteur qui fait l’amour au ficus en pot en criant, à part lui, l’été, tout s’arrête. Philippe Martinez de la CGT pionce allongé sur une banderole de la lutte anti-CIP de 94 transformée en drap de plage, il bronze partout sauf de la moustache, si à la rentrée il se rase, ça lui fera un trait blanc au-dessus de la lèvre et il ressemblera à un gros chat qui a mal lapé son lait. Il se prépare parce que sa rentrée va être chargée, il va tourner 24 heures sur 24 entre Bastille et Nation dès que Jupiter va sortir ses ordonnances.

Pas de sable pour les Parisiens

Hollande, à Tulle, végète, depuis qu’il n’est plus sollicité, il perd 200 mots de vocabulaire par jour, il ne sait plus dire que "dodo" et "chouquette", ce qui suffit à son existence. Quant à Nicolas Hulot, il voyage en Zoé électrique, ce qui fait que toutes les deux heures il doit trouver une prise, sauf quand il croise le Tour de France, où il branche la Zoé sur Froome et la voiture fait 15.000 bornes d’une seule traite en klaxonnant toute seule.
 
L’été, c’est nul, c’est mou, on s’ennuie sur des plages dégueus avec des puces de mer plein les orifices, et depuis l’explosion du burkini on peut même plus mater des nibards. Mais à Paris, c’est encore pire, car il y a Paris Plages, où 4.000 gusses se partagent 120 transats, en regardant des rats leur bouffer le dernier Marc Lévy, tandis que flottent sur la Seine des bouteilles vides. Et cette année, il n’y a même pas de sable, car Anne Hidalgo, la reine-mère de Boboland tendance claquette-chaussette, a puni le groupe Lafarge... 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Tanguy Pastureau Paris Anne Hidalgo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789265054
Tanguy Pastureau : Paris invente la plage sans sable
Tanguy Pastureau : Paris invente la plage sans sable
REPLAY - Avant, à Paris Plages, le Parisien épanoui profitait de son demi-mètre carré de sable pour s'asseoir, heureux, entre une capsule de Kanterbrau et un trognon de pomme bouffé par un rat. Mais cette année, Anne Hidalgo s'étant fâchée avec le cimentier Lafarge, il n'y a pas de sable. À moins d'aller chercher sous les pavés.
https://www.rtl.fr/actu/international/tanguy-pastureau-paris-invente-la-plage-sans-sable-7789265054
2017-07-09 08:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/pYv3UTjC-YuxS_N-XhX9Bw/330v220-2/online/image/2014/0808/7773642313_tanguy-pastureau.jpg