1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Syrie : 48 rebelles et membres de leurs famille "exécutés" par l'armée
2 min de lecture

Syrie : 48 rebelles et membres de leurs famille "exécutés" par l'armée

Les forces du régime syrien de Bachar Al-Assad ont tué au moins 48 personnes, des rebelles et leurs familles, dans la province d'Alep. Un "massacre" selon une ONG.

Des militaires des forces armées syriennes aux alentours d'Alep en octobre 2014 (illustration).
Des militaires des forces armées syriennes aux alentours d'Alep en octobre 2014 (illustration).
Crédit : AFP / HO / SANA
La rédaction numérique de RTL & AFP

Au moins 48 rebelles et membres de leurs familles, dont dix enfants, ont été "exécutés" mardi par les forces du régime lors d'une offensive dans la province d'Alep (nord), une nouvelle atrocité dans le conflit qui ravage la Syrie, rapporte samedi une ONG. Evoquant un "massacre", le directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) Rami Abdel Rahmane a affirmé que "48 Syriens, dont 13 rebelles, avec les membres de leurs familles ont été exécutés mardi par balles dans la localité de Rityane prise d'assaut" par l'armée.

Parmi les civils figuraient dix enfants et cinq femmes, selon l'OSDH, qui précise que les victimes appartenaient à six familles. La plupart ont été exécutés dans leurs maisons. "Les soldats et les miliciens pro-régime savaient exactement où ils vivaient grâce à des informateurs qui les accompagnaient", selon Rami Abdel Rahmane. "Il n'y a eu aucune résistance, excepté dans une maison où un rebelle a tiré en direction des soldats avant d'être exécuté avec sa famille", a-t-il ajouté, affirmant se fonder sur des témoignages d'habitants qui sont revenus à Rityane après le retrait des militaires, au lendemain de l'assaut.

"Certains ont été tués au couteau, d'autres ont été défigurés"

Un militant anti-régime de la province d'Alep, Mamoun Abou Omar, a affirmé que "les forces de Bachar al-Assad ont commis mardi un massacre, en pénétrant dans les maisons à Rityane et en tuant les familles, enfants, femmes, personnes âgées". "Certains ont été tués au couteau, d'autres ont été défigurés", a-t-il ajouté, joint par internet. Sur une vidéo diffusée cette semaine par les militants et présentée comme étant tournée à Rityane on peut voir des corps d'hommes recouverts de couvertures, un garçon pleurant à leurs côtés.

D'après l'Observatoire et les militants, l'offensive lancée mardi par l'armée et ses supplétifs, dont le Hezbollah libanais, a été mise en échec par une contre-attaque des insurgés. Elle s'est soldée par 129 morts côté régime et 116 côté rebelles. L'armée voulait couper la principale route d'approvisionnement et surtout briser le siège des rebelles sur les deux villages chiites de Nebbol et Zahra.

À lire aussi

La Syrie est déchirée depuis quatre ans par une guerre civile qui a fait plus de 210.000 morts et a jeté des millions de Syriens à la rue ou sur les routes de l'exil. L'ONU a affirmé vendredi que les crimes de guerre y avaient progressé de façon "exponentielle".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/