2 min de lecture Amérique du Nord

États-Unis : Stormy Daniels évoque une relation sexuelle avec Trump et des menaces

Interviewée à la télévision américaine, la star du porno Stormy Daniels a expliqué avoir eu une relation sexuelle avec le Président américain en 2006 et avoir été menacée physiquement.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
La star du porno Stormy Daniels évoque une relation sexuelle avec Trump et des menaces Crédit Image : AFP / Mandel Ngan, Ethan Miller | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Laure-Hélène de Vriendt

La star du porno Stormy Daniels a affirmé dimanche 25 mars, lors d'un entretien diffusé à la télévision américaine, avoir eu une relation sexuelle avec le président Donald Trump en juillet 2006, puis avoir été menacée physiquement lorsqu'elle a voulu en faire état publiquement.

Bien qu'il ne contienne pas de révélations marquantes, cet entretien à l'émission 60 Minutes, dont la chaîne CBS faisait la promotion depuis plus d'une semaine, place encore un peu plus le président américain dans l'embarras.

L'actrice et réalisatrice de films pornographiques s'exprimait pour la première fois publiquement sur le sujet depuis les révélations du Wall Street Journal en janvier.

Le quotidien financier avait évoqué la relation entre Donald Trump et Stephanie Clifford, de son vrai nom, et révélé qu'un des plus fidèles avocats du président, Michael Cohen, avait versé 130.000 dollars à l'actrice pour acheter son silence, quelques jours avant le scrutin présidentiel de novembre 2016.

Menacée par un inconnu

À lire aussi
Une lettre d'Amérique Une lettre d'Amérique
Coronavirus : comment l'administration Trump a échoué à se préparer à la crise

Dans l'entretien, dont un verbatim a été publié avant diffusion, Stormy Daniels a expliqué avoir eu une relation sexuelle avec le promoteur immobilier new-yorkais en marge d'un tournoi de golf à Lake Tahoe (à cheval entre Nevada et Californie), en juillet 2006.

Dans la chambre, il a commencé par lui montrer le magazine Forbes avec son visage en couverture. Elle s'est un peu moquée de lui, de sa vantardise, lui a dit qu'il méritait des fessées.

Elle lui a demandé de se retourner, ce qu'il a fait. Il a baissé son pantalon et elle lui a donné deux fessées avec le magazine. Il lui disait qu'elle lui rappelait sa fille Ivanka.

L'actrice et l'homme d'affaires sont restés en contact durant un an, essentiellement, selon elle, parce que Donald Trump lui faisait miroiter une place dans l'émission télévisée The Celebrity Apprentice, promesse restée sans suite.

Celle qui a démarré sa carrière comme strip-teaseuse a assuré n'avoir pas eu d'autre rapport sexuel avec le milliardaire après la rencontre à Lake Tahoe. Stephanie Clifford a raconté avoir été contactée par le magazine In Touch en 2011, quatre ans après son dernier contact avec Donald Trump, au sujet de leur relation. Elle dit avoir alors accepté de révéler l'histoire moyennant 15.000 dollars.

Menacé de poursuites par l'avocat Michael Cohen, In Touch aurait finalement renoncé à diffuser l'article, selon CBS. Elle ne donne pas de preuve, mais son avocat laisse entendre qu’elle en a. Mais vrai ou faux, il y a bien eu un paiement de 130.000 dollars, or il pourrait être considéré comme une contribution illégale de l’avocat de Donald Trump à la campagne électorale.

L'actrice affirme que quelques semaines plus tard, elle a été abordée par un inconnu sur un parking de Las Vegas, alors qu'elle se trouvait en compagnie de sa fille de deux ans. "Laissez Trump tranquille. Oubliez cette histoire", lui aurait lancé l'inconnu. "C'est une très jolie petite fille", aurait-il alors dit en regardant la fille de Stormy Daniels. "Ce serait dommage que quelque chose arrive à sa mère", aurait-il ajouté, avant de s'en aller. Stormy Daniels a déclaré ne pas avoir contacté la police parce qu'elle avait "peur".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Amérique du Nord États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants