2 min de lecture Argentine

Sous-marin argentin : comment deux marins ont échappé de justesse au drame

Alors que les recherches continuent pour retrouver le submersible argentin, dont une explosion serait à l'origine de la disparition, deux sous-mariniers ont eu la chance de ne pas monter à son bord.

Une vue du sous-marin argentin San Juan dans le port de Buenos Aires, en 2014
Une vue du sous-marin argentin San Juan dans le port de Buenos Aires, en 2014 Crédit : Archives / AFP, Argentine Navy
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

Ils peuvent dire qu'ils l'ont échappé belle. Deux sous-mariniers argentins auraient dû périr à bord du San Juan, mais une mission au Pérou dans un cas, l'achat d'une maison dans l'autre, leur ont permis d'échapper à la catastrophe.

 "À Ushuaïa, un lieutenant a débarqué car il devait se rendre à Buenos Aires, puis au Pérou pour une mission de deux semaines et il a été remplacé par un autre officier de la même spécialité, communications", a précisé le porte-parole de la Marine argentine, le capitaine Enrique Balbi. A contrario, le remplaçant du marin chanceux était voué à un sort vraisemblablement fatal.
  
Des médias argentins font état pour leur part d'un officier ayant dû voyager d'urgence d'Ushuaïa à la province de Jujuy, dans le nord de l'Argentine, pour rendre visite à sa mère malade. L'autre miracle, selon le journal argentin Clarin, concerne Adrián Rothlisberger, 26 ans, dont huit dans la marine. 

L'achat de sa maison lui a sauvé la vie

Alors qu'il était prêt à embarquer dans le sous-marin au départ de la mission à Mar del Plata, il a été exempté de mission car il était en train de finaliser l'achat d'une maison et devait effectuer des démarches administratives en ce sens. Ce marin, à la différence du premier, n'a pas été remplacé. La vie tient parfois à un concours de circonstances.

Ce vendredi 24 novembre, le président argentin Mauricio Macri a exigé "une enquête approfondie" pour connaître "la vérité" sur le sous-marin San Juan, qui a disparu à la suite d'une explosion avec les 44 membres de son équipage, dont la mort semble désormais quasi-certaine. 

Depuis dix jours, aucune trace du sous-marin malgré les importants efforts déployés sur place. Des navires ainsi que des avions argentins et étrangers tentent toujours de localiser le San Juan, dont la dernière position connue se situe à 400 km des côtes argentines de la Patagonie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Argentine Armée Disparition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants