1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Serge Atlaoui : le recours du Français reporté au 13 mai
1 min de lecture

Serge Atlaoui : le recours du Français reporté au 13 mai

Le Français condamné à mort en Indonésie devra encore attendre une semaine pour être fixé sur son sort.

Serge Atlaoui entouré de policier indonésiens le 11 mars
Serge Atlaoui entouré de policier indonésiens le 11 mars
Crédit : ROMEO GACAD / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Ce jeudi 7 mai, la cour administrative de Jakarta a reporté au 13 mai l'examen du recours du Français Serge Atlaoui. Cette procédure pourrait retarder son exécution un certain temps. Serge Atlaoui a été condamné à mort pour trafic de drogue. Huit personnes condamnées pour la même affaire ont déjà été exécutées

Le recours devait initialement être examiné ce jeudi. Mais, compte tenu de "l'absence de l'avocate de la défense", portée malade, l'audience a été décalée, a indiqué le président de la cour Ujang Iskandar. 

Demande de grâce rejetée

"Le processus légal indonésien suit son cours normal et cela pourrait prendre encore du temps", a déclaré à l'AFP une source diplomatique française.

Dans ce recours, Serge Atlaoui, 51 ans, conteste l'absence de motivation dans la décision du président indonésien Joko Widodo, qui a rejeté sa demande de grâce il y a quelques mois.

À lire aussi

Il était initialement prévu que le Français soit exécuté avec huit autres condamnés à mort pour trafic de drogue - deux Australiens, un Brésilien, quatre Africains et un Indonésien. Ces hommes ont été fusillés le 29 avril, ce qui a provoqué de vives critiques internationales. 

Huit autres hommes en sursis

Les autorités indonésiennes ont invoqué la procédure administrative en cours pour justifier le retrait au dernier moment du Français, condamné en 2007 à la peine capitale de même que huit autres hommes dans cette affaire. Aucun de ces derniers ne risque d'être exécuté dans l'immédiat, puisqu'une loi indonésienne prévoit que tous les condamnés dans une même affaire doivent être exécutés en même temps.

Dans le cadre des efforts diplomatiques entrepris par la France, le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a adressé un courrier à son homologue indonésienne en avril, dans lequel il relevait de "graves dysfonctionnements de la justice indonésienne".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/