2 min de lecture Séisme au Népal

Séisme au Népal : de nombreuses répliques devraient suivre, explique un sismologue

REPLAY - Un nouveau séisme de magnitude 7,3 a de nouveau secoué le Népal et fait de nombreuses victimes alors que la situation sur place était déjà précaire.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Séisme au Népal : de nombreuses répliques devraient suivre, explique un sismologue Crédit Image : NICOLAS ASFOURI / AFP | Crédit Média : Raphaël Vantard | Durée : | Date : La page de l'émission
Sophie Jousselin
Sophie Joussellin
et Raphaël Vantard

Le cauchemar continue au Népal. Un nouveau séisme17 jours après le précédent qui a fait plus de 7.000 morts, cette fois d'une magnitude de 7,3 s'est produit ce matin à 12h35 heure locale. La secousse a été tellement puissante qu'elle a été ressentie jusqu'à New Delhi en Inde, et certains bâtiments se sont effondrés au Tibet. L'aéroport de Katmandou, la capitale, a dû être fermé par précaution. Le bilan provisoire était de 16 morts à la mi-journée.

La secousse a donc replongé les Népalais dans le traumatisme d'il y a 3 semaines. À Katmandou, les habitants, les humanitaires et les derniers touristes encore présents sont tout de suite sortis dans la rue. Beaucoup se sont réfugiés dans les grands parcs et les grandes places de Katmandou. Dans les hôpitaux, les blessés du dernier séisme ont été évacués sur les parkings. Des tentes ont été dressées pour accueillir les nouvelles victimes comme ont pu le constater de nombreux témoins sur place.

Ça va compliquer la situation alors que le besoins étaient déjà très grands

Alain Lapierre, responsable des opérations d'une ONG
Partager la citation

Ces derniers jours, les humanitaires sur place planchaient sur l'évaluation des besoins pour reconstruire le pays. Ils ont immédiatement repris l'aide d'urgence qu'ils apportent depuis 3 semaines. "Ça va compliquer définitivement la situation alors que les besoins étaient déjà très grands...", regrette Alain Lapierre, responsable des opérations d'urgence de l'ONG CARE à Katmandou. 

L'inquiétude est donc assez forte sur certaines régions rurales inaccessibles pour le moment par la route notamment la province de Sindhulpalchok à la frontière avec le Tibet qui a subit les plus gros dégâts de ce nouveau séisme.

D'autres séismes pourraient suivre selon un sismologue

À lire aussi
Lauriane Dervault actu
Les événements marquants de cette année

Ce nouveau séisme n'est donc pas une réplique du tremblement de terre initial comme le rappelle Pascal Roudil, sismologue au commissariat à l'énergie atomique aux énergies alternatives. "C'est un nouveau séisme le long de la même faille, précise-t-il. Une partie du Népal s'enfonce au niveau de la chaîne de montagne au niveau du Tibet avec des mouvements importants d'environ 2 cm par an."

"Il y a donc toute cette énergie qui est bloquée au niveau de la surface et qui est prête à se libérer, poursuit-il. Et donc il peut y avoir une libération de cette énergie suivant des tremblements de terre plus ou moins longs. Pour les très gros tremblements de terre comme celui-ci il y a en général beaucoup de répliques, dont un de 6,2 très largement ressenti ce matin. Une fois que cette série de répliques sera atténuée, il peut y avoir d'autres tremblements de terre par la suite. Probablement pas au même endroit mais peut-être plus à l'ouest."

Le cauchemar se poursuit donc au Népal où les habitants ne seraient donc ainsi toujours pas à l'abri de ces catastrophes naturelles à répétition.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séisme au Népal Népal Tibet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants