2 min de lecture Pologne

Roman Polanski : la Pologne refuse de l'extrader vers les États-Unis

Le réalisateur franco-polonais est accusé du viol d'une adolescente outre-Atlantique. Les États-Unis peuvent faire appel de cette décision.

Roman Polanski au Salon du livre à Paris le 20 mars 2015.
Roman Polanski au Salon du livre à Paris le 20 mars 2015. Crédit : LIONEL BONAVENTURE / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'affaire dure depuis presque 40 ans. Roman Polanski est poursuivi aux États-Unis depuis 1977, accusé d'avoir violé une adolescente de 13 ans. Il bénéficie d'un nouveau répit puisque la justice polonaise a décidé, ce vendredi 30 octobre, de ne pas l'extrader vers les États-Unis. 

Le réalisateur, âgé de 82 ans, n'était pas présent à l'audience. Le tribunal régional de Cracovie "a conclu à l'irrecevabilité de la demande d'extradition aux États-Unis du citoyen polonais et français Roman Polanski", a déclaré à la presse le juge Dariusz Mazur. 

Mais cette décision n'est pas définitive : le parquet polonais, qui représente la partie américaine, peut encore faire appel. "La Cour d'appel pourra maintenir le verdict, le changer ou renvoyer l'affaire pour un nouvel examen devant le tribunal de première instance", explique Beata Gorszczyk, porte-parole du tribunal de Cracovie. La décision finale appartient au ministre de la Justice.

À lire aussi
Des cartouches de cigarettes saisies Calais
Calais : 6 tonnes de cigarettes découvertes par les douanes, un routier condamné

Un ex-ministre de la Justice en croisade contre Polanski

En janvier dernier, les États-Unis ont adressé à la Pologne une demande d'extradition de Roman Polanski, qui vit en France, après une apparition publique du réalisateur à Varsovie. Selon les médias polonais, le réalisateur, présent à Cracovie, a attendu la décision à bord d'un avion, prêt à quitter la Pologne en cas de décision défavorable. 

Un ex-ministre de la Justice et ténor de la droite conservatrice, victorieuse aux dernières législatives en Pologne, s'était prononcé cette semaine en faveur de cette extradition. "Nous devrions autoriser l'extradition de Polanski. On ne peut protéger personne contre sa responsabilité pour un acte aussi odieux que celui d'avoir abusé d'une mineure", a déclaré Zbigniew Ziobro, député du parti conservateur catholique et populiste Droit et Justice (PIS). "La pédophilie est un mal qu'il faut poursuivre", a-t-il insisté. Début octobre, il avait déjà dit "rejeter l'idée de gracier quelqu'un, du simple fait qu'il soit un réalisateur éminent, mondialement connu".

Accord américain

En 1977, en Californie, Roman Polanski, alors âgé de 43 ans, est poursuivi pour avoir violé Samantha Geimer, 13 ans. Après 42 jours de prison, le cinéaste plaide coupable de "rapports sexuels illégaux" avec une mineure. Il est libéré sous caution et s'enfuit des États-Unis. 

La ligne de défense des avocats polonais de Polanski a consisté à démontrer que la demande d'extradition n'était pas fondée, compte tenu de l'accord passé à l'époque entre le cinéaste et la justice américaine. Selon eux, aux termes de cet accord, accepté par le procureur et les avocats de la victime, la peine prévue a été purgée par leur client. 

Le 22 septembre, en présence du cinéaste, ses avocats ont présenté au tribunal de nouveaux documents, analyses d'experts et témoignages, réunis lors des procès précédents aux États-Unis et en Suisse. Le 25 février, lors de la première audience, le cinéaste s'était expliqué, à huis clos, pendant neuf heures. Aucune mesure préventive n'a été prise contre lui en Pologne. Il reste libre de se déplacer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pologne Justice Roman polanski
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780312706
Roman Polanski : la Pologne refuse de l'extrader vers les États-Unis
Roman Polanski : la Pologne refuse de l'extrader vers les États-Unis
Le réalisateur franco-polonais est accusé du viol d'une adolescente outre-Atlantique. Les États-Unis peuvent faire appel de cette décision.
https://www.rtl.fr/actu/international/roman-polanski-la-pologne-refuse-de-l-extrader-vers-les-etats-unis-7780312706
2015-10-30 15:19:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/o0FsR6SSSgf1pT_amCaaJg/330v220-2/online/image/2015/1030/7780312691_roman-polanski-au-salon-du-livre-a-paris-le-20-mars-2015.jpg