1 min de lecture Prise d'otages à Bamako

Prise d'otages à Bamako : "Les assaillants parlaient anglais avec un accent nigérian", selon un témoin

Un artiste guinéen libéré de l'hôtel Radisson de Bamako est revenu sur la prise d'otages auprès du "Monde Afrique".

Des forces spéciales maliennes aux côtés d'otages libérés du Radisson de Bamako
Des forces spéciales maliennes aux côtés d'otages libérés du Radisson de Bamako Crédit : AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

L'artiste guinéen Sékouba Bambino est sorti indemne de la prise d'otages qui a eu lieu vendredi matin à l'hôtel Radisson de Bamako, la capitale du Mali. En prévision d'un concert qu'il devait donner samedi 21 novembre à l'ancien palais des Congrès de Bamako, le chanteur était dans sa chambre au 4e étage de l'établissement lorsque les assaillants ont débarqué à bord d'une voiture avec une plaque diplomatique. Il livre son témoignage à nos confrères du Monde Afrique

"Tout a commencé à 6 heures du matin. Depuis ma chambre 427 au quatrième étage, j'ai entendu des coups de feu, très forts et violents. J'ai d'abord pensé que c'était des petits bandits. Mais en entendant la puissance des tirs, j'ai fini par comprendre que c'était bel et bien des armes de guerre", confie l'artiste au Monde

Sékouba Bambino donne quelques éléments éclairant à propos de l'origine des terroristes. "Ça tirait de toute part entre 6 heures et 8h40. Les assaillants se déplaçaient d'étage en étage et tiraient partout. Deux d'entre eux parlaient anglais, avec un accent nigérian. Je les ai entendu dire : 'Est-ce que c'est bon ? Tu t'es ravitaillé ? Il faut partir de ce côté. Moi je vais de l'autre côté'. En fait, ils se ravitaillaient en munitions dans la chambre à côté de la mienne", explique-t-il. La suite du témoignage est à retrouver sur le site du Monde Afrique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Prise d'otages à Bamako Mali Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants