1 min de lecture Pokémon Go

"Pokémon Go" : le gouverneur de New York veut faire interdire le jeu aux délinquants sexuels

Andrew Cuomo a déposé un projet de loi qui enjoint Niantic à supprimer les Pokémon à proximité des habitations des délinquants sexuels.

Pokémon Go : Julien Tellouck, chroniqueur jeu vidéo présente le phénomène
Pokémon Go : Julien Tellouck, chroniqueur jeu vidéo présente le phénomène Crédit : AFP
Camille Kaelblen
Camille Kaelblen
Journaliste

Pas de Pokémon Go pour les délinquants sexuels. Lundi 1er août, le gouverneur de l'État de New York, Andrew Cuomo, a demandé aux services d'insertion et de probation d'interdire àenviron 3.000 délinquants sexuels répertoriés de jouer au jeu de réalité virtuelle, très prisé des enfants.

"La priorité est de protéger les enfants de New York et, à mesure que la technologie évolue, nous devons nous assurer que ces avancées n'offrent pas de nouvelles possibilités à de dangereux prédateurs de s'en prendre à d'autres victimes", a-t-il déclaré dans un communiqué. Sa décision s'appuie notamment sur un avis rendu par Diane Savino et Jeffrey D. Klein, deux sénateurs démocrates de New York, qui ont montré que des enfants avaient déjà joué au jeu à proximité du domicile de délinquants sexuels, voire même chez l'un d'entre eux.

Même si, pour l'heure, aucun incident n'a été signalé, un projet de loi a été déposé qui enjoint Niantic, la société éditrice du jeu, à retirer tous les Pokémon se situant à proximité des habitations des délinquants sexuels fichés. Ce projet demande également aux prédateurs sexuels fichés de "renseigner tous leurs comptes électroniques, adresses IP et autres identifiants Internet" pour que ces informations soient ensuite transmises à Niantic. La société devra s'engager à bloquer le téléchargement de l'application pour ces individus. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pokémon Go États-Unis Délinquance
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants