1 min de lecture Syrie

À Palmyre, le temple de Bel a bien été détruit par l'État islamique, selon des images satellites

Le temple de Bêl, joyau de la cité antique de Palmyre en Syrie, a été détruit par les jihadistes de l'EI, selon des images satellite de l'ONU diffusées lundi.

L'État islamique a récemment diffusé une vidéo de la destruction du temple de Bel à Palmyre.
L'État islamique a récemment diffusé une vidéo de la destruction du temple de Bel à Palmyre.
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et AFP

Il s'agit du deuxième temple détruit par l'État islamique en une semaine à Palmyre (Syrie). Lundi 31 août, l'Institut des Nations unies pour la formation et la recherche (Unitar) a déclaré pouvoir "confirmer la destruction du bâtiment principal du temple de Bêl ainsi que celle d'une rangée de colonnes qui le jouxte", après avoir comparé des images satellite avant et après l'explosion.
Sur une image datée du 27 août, une structure rectangulaire entourée de colonnes est clairement visible, alors que sur un autre cliché pris lundi, on ne distingue plus que quelques colonnes, en bordure du site classé par l'Unesco au patrimoine mondial de l'Humanité.

000_Par8260183
000_Par8260183

Dimanche, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) avait annoncé que l'EI avait détruit à l'explosif une partie du temple consacré au dieu Baal. Le porte-parole de l'ONU, Stéphane Dujarric, a fermement condamné "la destruction injustifiée d'un site d'une valeur inestimable pour notre patrimoine mondial commun", dans un communiqué alors que l'acte a été revendiqué par le groupe jihadiste État islamique suscitant de nombreuses condamnations internationales.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Syrie Daesh Patrimoine
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants