2 min de lecture Rome

Mère Teresa canonisée : "Je lui dois ma vie", raconte celui qu'elle avait sauvé, bébé, en Inde

INVITÉ RTL - Emmanuel Leclercq est à Rome en ce 4 septembre, pour célébrer la canonisation de celle à qui il "doit tout".

micro générique L'invité RTL du week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
L'invité RTL du week-end du 04 septembre 2016 Crédit Image : DIBYANGSHU SARKAR / AFP | Crédit Média : Bernard Poirette | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Poirette
Bernard Poirette et Clémence Bauduin

Le 19 septembre 1982, devant l'un des orphelinats des soeurs de lacharité, en Inde, un nourrisson de 10 jours est déposé dans une poubelle. Le bébé est recueilli par Mère Teresa. "Je dois tout à mère Teresa. Je lui dois ma vie, je lui dois ma naissance, je lui dois, entièrement, toute ma vie", affirme Emmanuel Leclercq. Celui-ci est à Rome, samedi 4 septembre, pour la canonisation de Mère Teresa par le pape François.

"Je suis né le 9 septembre 1982 dans les bidonvilles de Bombay, à Amravati exactement. Dix jours après ma naissance, ma mère m'a jeté dans une poubelle devant l'orphelinat des sœurs de la charité. À ce moment-là, Mère Teresa était en visite dans cet orphelinat, et c'est elle qui m'a récupéré dans la poubelle, raconte Emmanuel Leclercq. Sans elle, je ne serais pas ici, sur la place saint-Pierre, en train de remercier le seigneur et de la prier".

"Une communauté d'amour"

Désormais séminariste dans le diocèse d'Avignon, Emmanuel Leclercq a fait du catholicisme sa vie. "Dans le mot 'abandonner' il y a le mot 'don'. Maman m'a abandonné pour me donner la vie, et elle me l'a donnée d'une manière extraordinaire puisque c'est mère Teresa qui m'a rendu digne de cette vie", explique-t-il. Dans sa foi, celui-ci se dit porté par deux personnalités, Mère Teresa et Jean-Paul II. "J'ai assisté, il y a quelques années, à la canonisation de Jean-Paul II, et, maintenant, à celle de mère Teresa, ce sont deux piliers indispensables pour le discernement de ma vocation".

Après avoir été sauvé, Emmanuel Leclercq a été adopté par une famille française de fervents catholiques résidant dans la Drôme. Le couple a adopté 5 enfants, deux Indiens, deux Français et un Haïtien. "Nous sommes complètement différents, mais je crois que c'est la différence qui fait la richesse d'une famille et la richesse du monde", explique celui qui raconte sa famille adoptive comme "une communauté d'amour".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rome Religions Pape François
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants