1 min de lecture Abd Al Malik

Mali : la réconciliation "ne va pas assez vite" pour Le Drian

Pour le ministre de la Défense, le processus de réconciliation nationale n'est pas assez rapide au Mali.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dans son ministère en avril 2013 (Archives).
Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dans son ministère en avril 2013 (Archives). Crédit : AFP / JOEL SAGET
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Quinze mois après le début de l'intervention française au Mali, le ministre - reconduit - de la Défense, Jean-Yves Le Drian assure que le processus de réconciliation nationale au Mali "n'avance pas assez vite". Dans une interview accordée à l'hebdomadaire Jeune Afrique paru ce dimanche 6 avril 2014.

"Je le dis très clairement. Je pense que l'heure est venue", insiste-t-il. "Le processus de réconciliation est impérieusement nécessaire pour garantir l'intégrité du Mali, la paix et le développement". Il assure l'avoir dit au chef de l'État malien, "Ibrahim Boubacar Keïta, à Bamako, en janvier dernier.

Dans la même interview, le ministre appelle aussi à une accélération du dialogue politique en Centrafrique, où la France est également engagée dans une opération de maintien de la paix. Il récuse le terme de "Françafrique militaire", affirmant qu'"appliquer les résolutions des Nations unies et faire respecter le droit international, cela n'a rien à voir avec la Françafrique".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Abd Al Malik Jean-Yves Le Drian Mali
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants