1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Londres accuse Poutine de "saper" la sécurité de l'Europe orientale
2 min de lecture

Londres accuse Poutine de "saper" la sécurité de l'Europe orientale

Les actions de Vladimir Poutine "sapent" la sécurité de l'Europe orientale, selon le ministre britannique des Affaires étrangères.

Vladimir Poutine le 5 mars 2015 (archives).
Vladimir Poutine le 5 mars 2015 (archives).
Crédit : SERGEI KARPUKHIN / POOL / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le ministre britannique des Affaires étrangères accuse le président russe Vladimir Poutine de "saper" la sécurité des nations d'Europe orientale, dans un discours qu'il doit prononcer ce mardi et dont des extraits ont été publiés à l'avance. "Nous sommes à présent confrontés à un dirigeant russe enclin non à se joindre au système international fondé sur des règles, qui préserve la paix entre les nations, mais à le saper", doit déclarer le chef de la diplomatie britannique dans son discours devant le Royal United Services Institute (RUSI), un centre de réflexion britannique sur la défense et la sécurité.

"Les actions du président Poutine - l'annexion illégale de la Crimée et actuellement l'utilisation de troupes russes pour déstabiliser l'est de l'Ukraine - sapent fondamentalement la sécurité des nations souveraines de l'est de l'Europe", affirme Hammond dans ce discours. La péninsule de Crimée a été officiellement rattachée à la Russie le 18 mars, à la suite d'un référendum lors duquel la population s'est prononcée massivement pour ce rattachement.

Manoeuvres de l'Otan

Le référendum, organisé après le renversement du président pro-russe ukrainien Viktor Ianoukovitch, n'est pas reconnu par Kiev ni par les Occidentaux, qui considèrent que la Crimée a été annexée illégalement par Moscou avec l'aide de troupes venues de Russie. Kiev et les Occidentaux accusent par ailleurs la Russie de soutenir les insurgés de l'est de l'Ukraine en envoyant sur place des armements et des troupes. Moscou dément toute participation de ses forces régulières au conflit entre les insurgés et l'armée ukrainienne, qui a fait plus de 6.000 morts en 11 mois selon l'ONU.

Le discours virulent du chef de la diplomatie britannique contre la Russie intervient alors que l'Otan prépare d'importantes manoeuvres en Lettonie, en Lituanie et en Estonie. Le Pentagone a ainsi annoncé ce lundi que les États-Unis avaient commencé à déployer 3.000 soldats et des matériels pour trois mois dans les trois pays baltes. Ce déploiement s'inscrit dans le cadre de l'opération "Atlantic Resolve" lancée par les Etats-Unis dans le cadre de l'Otan pour rassurer les pays membres et alliés de l'Otan face à la Russie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/