2 min de lecture Pédophilie

Le Vatican juge pour la première fois un prêtre pédophile

Le Polonais Józef Wesolowski est accusé d'avoir eu des relations avec des mineurs alors qu'il était nonce de Saint-Domingue.

L'ancien nonce apostolique en République Dominicaine, le polonais Jozef Wesolowski, sera jugé pour des actes pédophiles le 11 juillet prochain (ici le 12 aoput 2011 / archives)
L'ancien nonce apostolique en République Dominicaine, le polonais Jozef Wesolowski, sera jugé pour des actes pédophiles le 11 juillet prochain (ici le 12 aoput 2011 / archives) Crédit : ERIKA SANTELICES / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Témoignage de la volonté du pape François d'être intraitable sur le sujet, le Vatican juge pour la première fois ce samedi 11 juillet un prélat pour pédophilie. Le Polonais Józef Wesolowski est accusé d'avoir eu des relations avec des mineurs dans un quartier chaud de Saint-Domingue, où il était nonce de janvier 2008 à août 2013. Ensuite, d'août 2013 à son arrestation le 22 septembre 2014, il aurait téléchargé sur internet des milliers de photos pédo-pornographiques.

"Dans ce cas il s'agit d'un délit introduit dans la législation vaticane par François en 2013. Dans l'autre cas, il s'agit d'abus sexuels sur mineurs contestés sur la base du réquisitoire provenant des Autorités judiciaires de Saint-Domingue", avait précisé le Vatican, en annonçant le procès. "Le tribunal pourra s'appuyer sur des expertises sur les ordinateurs du prévenu, mais aussi sur d'éventuelles formes de coopération judiciaire internationale, destinées à évaluer les témoignages probatoires fournis par la justice dominicaine", avait-il ajouté.

Ce procès sera une première pour le tribunal du Saint-Siège, qui n'avait jamais jugé un prélat dans l'histoire récente. Il a déjà connu un procès célèbre en 2012, quand il a jugé l'ancien majordome du pape Benoît XVI, le laïc italien Paolo Gabriele, condamné pour avoir transmis secrètement à la presse italienne des documents confidentiels.

Ce procès anti-pédophilie, dont la première séance est publique, illustre la ligne plus sévère du Vatican pour faire face à ce fléau de la pédophilie dans ses rangs, même si les associations de victimes reprochent au Vatican de ne pas aller assez loin. Le mois dernier, le Saint-Siège a annoncé la création d'une nouvelle instance ecclésiastique pour sanctionner les évêques coupables de négligence ou complicité avec des prêtres sous leur autorité. Plusieurs évêques accusés d'avoir protégé des prêtres abuseurs ont été démis.

Jusqu'à 7 ans de prison

À lire aussi
La Justice (illustration) faits divers
Île-de-France : un détenteur d'images pédopornographiques piégé et interpellé

Hospitalisé en soins intensifs ce samedi matin, Józef Wesolowski ne sera pas procès à l'ouverture de son procès qui devrait reprendre en septembre. Il avait déjà été jugé et sanctionné en juin 2014 par la Congrégation pour la doctrine de la foi. Elle l'avait réduit à l'état laïc : un renoncement au sacerdoce qui constitue la peine maximale pour un prélat.

En cas de condamnation, le Polonais, ordonné prêtre en 1972, puis évêque en 2000, risque six à sept ans de prison, sans compter d'éventuelles circonstances aggravantes. La peine pourrait être purgée dans l'enceinte même du Vatican.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pédophilie Vatican Europe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants