1 min de lecture Pape François

Le président bolivien dit craindre pour la vie du pape François

Le président bolivien Evo Morales s'inquiète pour la vie du pape François qui avait clairement marqué sa position anti-capitaliste lors de sa visite du 8 au 10 juillet dernier.

Discours du pape François en Bolivie
Discours du pape François en Bolivie Crédit : CRIS BOURONCLE / AFP
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

Lors de sa visite en Bolivie du 8 au 10 juillet dernier, le pape François avait ponctué son discours de paroles anti-capitalistes, appréciées par Evo Morales, chantre de la gauche radicale latino-américaine. Mais le président bolivien craint de fait pour la vie du pape, qui selon lui s'expose aux foudres des capitalistes et des impérialistes en connaissance de cause. "J'ai très peur que l'on s'en prenne à la vie du frère pape François, qui est anti-capitaliste, anti-impérialiste. C'est pour cela qu'il nous demande 'priez pour moi', je l'ai parfaitement compris", a-t-il ainsi déclaré lors d'une cérémonie officielle. 

"Nous qui croyons dans les prières, nous devons penser à prendre la défense du pape François qui s'affronte directement au capitalisme, parce que l'origine  de la pauvreté c'est le capitalisme, c'est l'impérialisme", a ajouté le premier président amérindien de Bolivie. Quelques jours auparavant, l'évêque de Rome avait proclamé un message de justice sociale : "Les choses ne marchent pas bien dans un monde où il y a tant de paysans sans terre, tant de familles sans toit, de travailleurs sans droits, tant de personnes blessées dans leur dignité", avait-il notamment expliqué. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pape François Pape Evo Morales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants