1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le pape appelle à la "tendresse" et à la "douceur" pour Noël
1 min de lecture

Le pape appelle à la "tendresse" et à la "douceur" pour Noël

Le pape François a demandé aux catholiques de faire face aux situations "les plus dures" par la "tendresse".

5.000 personnes rassemblées dans la basilique Saint-Pierre pour la messe de minuit.
5.000 personnes rassemblées dans la basilique Saint-Pierre pour la messe de minuit.
Crédit : AFP / VINCENZO PINTO
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le pape François a demandé mercredi aux catholiques de faire face aux situations "les plus dures" par la "tendresse" et la "douceur", en montrant de l'empathie pour les personnes en difficulté, dans son traditionnel message de la messe de Noël.

"Seigneur, donne-moi la grâce de la tendresse dans les circonstances les plus dures de la vie, donne-moi la grâce de la proximité face à toute nécessité, de la douceur dans n'importe quel conflit", a-t-il invité les fidèles du monde entier à prier, même au milieu des difficultés, des conflits et des guerres.

Dénoncer "l'indifférence envers les autres".

Devant quelque 5.000 personnes rassemblées dans la basilique Saint-Pierre, le pape a prononcé une homélie au ton très religieux, lors d'une "messe de minuit" très solennelle, qui célèbre selon la tradition la naissance de Jésus dans la crèche de Bethléem.

Il a exalté la figure de l'enfant Jésus, dont il avait dévoilé une statuette naïve au début de la cérémonie: "Comme le monde a besoin de tendresse aujourd'hui! Avons-nous le courage d'accueillir avec tendresse les situations difficiles et les problèmes de celui qui est à côté de nous, ou bien préférons-nous les solutions impersonnelles, peut-être efficaces mais dépourvues de la chaleur de l'Évangile?", a demandé le pape argentin.

Les dérives de la société contemporaine

À lire aussi

En évoquant des "solutions impersonnelles et efficaces", il dénonçait des dérives de la société contemporaine mais aussi de certains dirigeants de l'Eglise, dont il avait vivement critiqué lundi dans son discours devant la Curie romaine "l'excessive planification et "l'indifférence envers les autres".

"La vie doit être affrontée avec bonté, avec mansuétude", a poursuivi François. A Noël, Dieu "est amoureux de notre petitesse", "se fait petit pour nous rencontrer". Il "assume notre fragilité, notre souffrance, nos angoisses, nos désirs et nos limites", a-t-il ajouté, sans faire allusion à des situations précises.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/