1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Le cyclone au Vanuatu pourrait être "l'un des pires" de l'histoire du Pacifique
1 min de lecture

VIDÉO - Le cyclone au Vanuatu pourrait être "l'un des pires" de l'histoire du Pacifique

Le cyclone tropical Pam, qui a frappé l'archipel du Vanuatu, pourrait être l'une des pires catastrophes naturelles du Pacifique.

La rédaction numérique de RTL & AFP

Le cyclone tropical Pam, qui a frappé l'archipel du Vanuatu et touché également les îles Solomon, pourrait être l'une des pires catastrophes naturelles de l'histoire du Pacifique, a déclaré samedi l'Unicef Nouvelle-Zélande.

"Bien qu'il soit encore trop tôt pour en être sûr, les premières informations indiquent que cette catastrophe naturelle pourrait être l'une des pires dans l'histoire du Pacifique", a écrit Vivien Maidaborn, qui dirige l'Unicef Nouvelle-Zélande.

De nombreuses victimes

Le cyclone, de catégorie 5, a frappé le Vanuatu vendredi soir et les premières informations font état d'important dégâts, y compris dans la capitale Port Vila, et de la probabilité de nombreuses victimes. "La seule force de la tempête combinée à des communautés qui ne sont tout simplement pas préparées à y résister pourrait avoir des conséquences dévastatrices pour des milliers (de personnes) dans la région", selon le communiqué.

Les lignes électriques et les communications ont été coupées dans la majeure partie de l'archipel et l'aéroport de la capitale Port-Vila a été fermé. La principale préoccupation pour l'Unicef est désormais d'assurer le relogement des personnes touchées. La responsable des communications de l'Unicef pour la région Pacifique, Alice Clements, qui se trouve à Port Vila, a affirmé que la puissance de Pam avait été bien plus importante qu'annoncée et qu'il s'agissait d'une catastrophe pour le Vanuatu. "J'ai vu les portes coulissantes de mon hôtel de trois étages être entièrement soufflées, c'était terrifiant", a-t-elle dit.

À lire aussi

"Nous disposons d'informations venant des îles alentour faisant état également de victimes, mais nous attendons d'avoir une confirmation officielle là-dessus, ce serait une nouvelle très triste si elle se révélait exacte", a-t-elle ajouté. Les agences d'aide humanitaire sont mobilisées et l'Unicef a précisé qu'elle collaborait avec les autorités du Vanuatu et des îles Fidji et Solomon pour offrir de l'aide.   

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/