1 min de lecture Faits divers

Kenya : 28 passagers d'un bus exécutés

Tôt ce samedi matin près de la frontière somalienne, 28 passagers d'un bus ont été exécutés par de présumés islamistes.

Depuis octobre 2011, le Kenya a été le théâtre d'une série d'attaques attribuées aux shebab (illustration).
Depuis octobre 2011, le Kenya a été le théâtre d'une série d'attaques attribuées aux shebab (illustration). Crédit : STRINGER / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Vingt-huit passagers d'un bus ont été exécutés tôt ce samedi 22 novembre au matin dans le nord-est du Kenya, près de la frontière avec la Somalie, a annoncé le chef de la police du département de Mandera, attribuant l'attaque aux islamistes somaliens shebab.

"Je peux confirmer (...) que 28 voyageurs innocents ont été brutalement tués par les shebab", a-t-il déclaré, précisant que les assaillants avaient contraint le bus à s'arrêter avant de le conduire à l'écart de la route et d'exécuter les passagers identifiés comme n'étant pas musulmans.

La Croix-Rouge kényane a confirmé le bilan sur Twitter, après l'arrivée d'équipes sur les lieux de l'attaque.

"Il y avait environ 60 passagers dans le bus [...] les miliciens lui ont tendu une embuscade à environ 8km de la sortie de Mandera, ville frontalière avec la Somalie", a expliqué le chef de la police. Une fois à l'écart de la route, les assaillants ont contraint les passagers à descendre et ont séparé ceux identifié comme non-musulmans des musulmans, a-t-il précisé.

Ils ont emmené les non-musulmans

À lire aussi
Un commissariat de police (Illustration). faits divers
Vendée : un joggeur se promène sans pantalon en plein confinement

Ils sont remontés dans le bus avec les non-musulmans et ont tenté de quitter la zone, mais le bus s'est embourbé. "Ils ont donc exécuté leurs prisonniers", a-t-il indiqué, ajoutant que les assaillants s'étaient échappés en passant en Somalie.

Le Kenya a été le théâtre d'une série d'attaques attribuées aux shebab depuis que Nairobi a envoyé ses troupes combattre les islamistes dans le sud somalien en octobre 2011.

Cette attaque intervient alors que la police kényane a effectué lundi des descentes contre quatre mosquées de Mombasa, deuxième ville du pays. Ces quatre mosquées ont été fermées par les autorités, qui estiment qu'elles sont passées sous le contrôle de prédicateurs radicaux liés aux shebab et servent de bases à la préparation d'attaques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Kenya Afrique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants