1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Immigration clandestine : le trafic humain vers l'Europe pèse 5 milliards d'euros
1 min de lecture

Immigration clandestine : le trafic humain vers l'Europe pèse 5 milliards d'euros

REPLAY - À 5.000 euros la traversée de la méditerranée par migrant, les passeurs ont fait du trafic humain le troisième trafic illégal derrière celui des armes et celui de la drogue.

Le cargo Blue Sky M, dans le port de Gallipoli, après son sauvetage par la marine italienne, le 31 décembre 2014.
Le cargo Blue Sky M, dans le port de Gallipoli, après son sauvetage par la marine italienne, le 31 décembre 2014.
Crédit : NUNZIO GIOVE / AFP
Christophe Decroix, chef du service étranger de RTL
Christophe Decroix
Animateur

Le trafic humain est devenu dans le monde le troisième trafic illégal derrière celui des armes et celui de la drogue. Ces passeurs réclament jusqu'à 5.000 euros par passager pour traverser la Méditerranée.

Le calcul est vite fait, dans le cas du Blue Sky M, escorté mercredi 30 décembre au port de Gallipoli, il y avait 760 clandestins, ça fait 3,8 millions d'euros de recettes. 

Un trafic humain vers l'Europe très lucratif

Et pas toujours nécessaire d'acheter des vieux cargos, l'Ezadeen dont on parle aujourd'hui est un navire qui sert habituellement de bétaillère à mouton entre Europe et Proche-Orient. 

L'an dernier, ce trafic humain a généré, rien que vers l'Europe, un chiffre d'affaire de 5 milliards d'euros. Avec Frontex, l'Union Europeenne a mis en place un système de surveillance de ces trafics mais ce n'est pas sans poser problème selon le chercheur François Gemenne du CERI : "Les passeurs ont peur de se faire attraper par la police, explique-t-il, et ils abandonnent les navires en pleine mer avant que la police ait pu leur mettre le grappin dessus. C'est l'effet pervers de la politique européenne de lutte contre les trafiquants.

Les passeurs ont peur de se faire attraper par la police et abandonnent les navires en pleine mer

3.500 migrants ont trouvé la mort en Méditerranée en 2014. La dimension prise avec ces cargos risque d'aggraver le bilan en 2015.

À écouter

3.500 migrants sont morts en méditerranée en 2014
01:32
La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/