1 min de lecture Info

Honduras : une ONG dénonce l'exécution de 84 enfants en février

Au Honduras, une ONG a comptabilisé 84 assassinats d'enfants et jeunes de moins de 23 ans pour le mois de février 2014.

Des enfants sur le camp de réfugiés de Yarmouk, le 24 février 2014 (illustration).
Des enfants sur le camp de réfugiés de Yarmouk, le 24 février 2014 (illustration). Crédit : HO / SANA/ AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Quelque 84 enfants et jeunes de moins de 23 ans ont été assassinés au Honduras durant le premier mois de la présidence de Juan Orlando Hernandez arrivé au pouvoir le 27 janvier, a déclaré à l'AFP l'ONG Casa Alianza.

"Une suspicion de nettoyage social"

"Le nombre des exécutions extrajudiciaires se monte à 79 pour février 2013 et 84 pour février 2014", a précisé à l'AFP la responsable de l'ONG Casa Alianza Guadalupe Ruelas qui note une progression de 6,3%.

Les autorités gouvernementales "essaient de nous faire croire que ce sont les jeunes qui commettent des actes criminels alors qu'en réalité, ils ne sont présents que dans 5% des cas", a-t-elle souligné. "Entre le 27 janvier et le 28 février derniers, 84 cas de morts violentes de filles, de garçons et de jeunes de moins de 23 ans ont été enregistrés", indique un rapport d'un organisme de protection de l'enfance en Amérique latine.

La présidente de Casa Alianza affirme, quant à elle, qu'"il existe une suspicion de nettoyage social" dans lequel les autorités du pays seraient mêlées.

Utilisés par la mafia

À lire aussi
Rémy Heitz, le procureur de la République de Paris le 12 décembre 2018 coronavirus
Covid-19 : le parquet de Paris ouvre une enquête sur la gestion de la crise

"A chaque fois qu'il y a une tuerie de jeunes, les voisins viennent avant que n'arrivent les militaires et la police et les crimes se produisent après. C'est cela qui les rend suspects", a-t-elle affirmé.

Guadalupe Ruelas a cependant reconnu que de nombreux jeunes sont utilisés par le crime organisé comme tueurs à gages, mules (qui transportent de la drogue après l'avoir ingérée) au profit des narcotrafiquants et encaisseurs d'"impôt de guerre".

Recrutés par des bandes mafieuses, ils sont "utilisés pendant un temps et dans certains cas quand ils ne sont plus d'aucune utilité, ils sont éliminés", a déclaré Ruelas. Depuis 1998, Casa Alianza a comptabilisé un total de 9.198 mineurs de moins de 23 ans exécutés au Honduras.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants