1 min de lecture International

Grèce : un engin artisanal explose devant la permanence d'un ministre

Une explosion a eu lieu en Grèce devant les bureaux du ministre de l'Intérieur, sans faire de victime.

L'ambassade d'Allemagne en Grèce, le 9 octobre 2012 (archives). En décembre, des tirs de Kalachnikov ont atteint la résidence de l'ambassadeur d'Allemagne.
L'ambassade d'Allemagne en Grèce, le 9 octobre 2012 (archives). En décembre, des tirs de Kalachnikov ont atteint la résidence de l'ambassadeur d'Allemagne. Crédit : LOUISA GOULIAMAKI / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Une bonbonne de gaz a explosé mardi 14 janvier au soir devant la permanence électorale du ministre de l'Intérieur Yiannis Michelakis, dans le centre d'Athènes, faisant quelques dégâts matériels, selon une source policière. L'explosion de l'engin artisanal s'est produite peu avant 23h30 locales (21h30 GMT) devant les bureaux du ministre, membre du parti conservateur Nouvelle Démocratie au pouvoir avec les socialistes du Pasok.

Réapparition d'une mouvance extrémiste violente

Déposée au 4e étage d'un immeuble du centre d'Athènes, la bonbonne n'a pas fait de blessé et a provoqué quelques dégâts matériels. Des attentats, généralement sans victime, contre des cibles politiques diplomatiques, banques ou compagnies étrangères, sont fréquents en Grèce, la police les imputant à des groupes de la mouvance d'extrême gauche ou anarchiste.

Le gouvernement grec est particulièrement inquiet ces derniers temps de la réapparition d'une mouvance extrémiste violente. Un militant grec d'extrême gauche condamné à la prison à vie, militant de l'organisation du 17-Novembre (17-N) qui a revendiqué jusqu'aux années 2000 attentats et assassinats, s'est évadé début janvier.

Le 30 décembre, des tirs de Kalachnikov ont atteint la résidence de l'ambassadeur d'Allemagne à Athènes, sans faire de victimes. Le 1er novembre, deux membres du parti néonazi grec Aube dorée ont été assassinés par des inconnus au nom d'un groupe d'extrême gauche jusqu'alors inconnu qui a revendiqué l'attaque.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Info
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants