1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Golden Globes : Donald Trump répond violemment à Meryl Streep
1 min de lecture

Golden Globes : Donald Trump répond violemment à Meryl Streep

Le président élu américain a répondu aux déclarations faites par l'actrice aux Golden Globes, dimanche 8 janvier.

Meryl Streep reçoit une récompense pour l'ensemble de sa carrière aux Golden Globes 2017, avant d'entamer un discours engagé contre Donald Trump
Meryl Streep reçoit une récompense pour l'ensemble de sa carrière aux Golden Globes 2017, avant d'entamer un discours engagé contre Donald Trump
Crédit : Paul Drinkwater/AP/SIPA
Golden Globes : Donald Trump répond violemment à Meryl Streep
03:19
Golden Globes : Donald Trump répond violemment à Meryl Streep
03:19
Maxime Magnier & AFP

Donald Trump n'a pas encore posé ses valises à la Maison-Blanche que déjà ses adversaires se multiplient. Ce weekend, à l'occasion de la cérémonie des Golden Globes, puis ce lundi 9 janvier, le futur président américain et l'actrice Meryl Streep se sont rendu coups pour coups.

Tout a commencé dimanche 8 janvier, lorsque l'artiste de 67 ans s'en est ouvertement pris à Donald Trump. Elle a notamment ironisé sur ce qui avait été pour elle la "performance" de l'année quand l'homme d'affaires avait imité, lors d'une réunion publique en novembre 2015, un journaliste du New York Times, Serge Kovaleski, qui souffre d'une maladie articulaire limitant les mouvements de ses bras.

L'interprète féminine aux innombrables récompenses a aussi estimé que ce genre de débordements "s'immisce dans la vie de tout le monde, parce que cela autorise d'autres à faire la même chose". "L'irrespect amène l'irrespect. La violence incite à la violence", a-t-elle ajouté. "Et quand les puissants se servent de leur rang pour brutaliser les autres, nous sommes tous perdants".

En réponse à cette attaque, et avec son franc-parler légendaire, le milliardaire a vivement réagi. "Meryl Streep, une des actrices les plus surcotées d'Hollywood, ne me connaît pas et m'a attaqué hier soir aux Golden Globes", a-t-il estimé via son mode d'expression préféré, le réseau social Twitter. Et d'ajouter : "C'est un larbin d'Hillary qui est largement perdante".

À lire aussi

Le président élu s'est également défendu de ce dont l'accuse l'actrice, estimant ne s'être "jamais moqué d'un journaliste handicapé". "Pour la centième fois, je ne me suis jamais moqué d'un journaliste handicapé (je ne ferais jamais ça) mais j'ai montré comment il "rampait" quand il a changé entièrement une histoire d'il y a 16 ans écrite dans le but de me montrer sous un mauvais angle", a-t-il tweeté, ajoutant : "Des médias toujours aussi malhonnêtes !".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/