1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Fusillade dans le Tennesse : faut-il armer les militaires ?
2 min de lecture

Fusillade dans le Tennesse : faut-il armer les militaires ?

Après la tuerie de Chattanooga, dans laquelle cinq militaires sont morts, certains élus appellent à armer les militaires américains pour qu'ils puissent mieux se défendre.

Un militaire se recueille devant le mémorial érigé après la tuerie de Chattanooga, le 18 juillet 2015.
Un militaire se recueille devant le mémorial érigé après la tuerie de Chattanooga, le 18 juillet 2015.
Crédit : JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Faut-il armer les militaires sur le sol américain ?Après la mort de cinq d'entre eux jeudi dans la fusillade contre un bureau de recrutement des Marines et d'un centre de réservistes à Chattanooga, dans le Tennessee, certains élus américains, à l'instar du candidat républicain à la Maison Blanche, le souhaitent, pour qu'ils puissent mieux se défendre.

Le tireur, Mohammad Youssuf Abdulazeez, a choisi des cibles "vulnérables" qui sont "très différentes des bases et des forts lourdement armés", a noté Ali Soufan, ancien agent du FBI spécialiste d'Al-Qaïda. Un fait qui pousse le président de la commission de la Sécurité intérieure au Sénat, le républicain Ron Johnson, a vouloir déposer une "loi sur l'auto-défense des forces armées", pour mettre fin aux politiques de prohibition des armes dans les installations militaires ont fait des hommes et des femmes en uniforme des cibles vulnérables pour les attaques terroristes". Une proposition jugée dangereuse, voire inefficace par les experts.

Protégés par la police

Sa logique n'est pas sans rappeler celle du puissant lobby des armes à feu, la National Rifle Association (NRA). Également au nom de l'auto-défense, la NRA avait suggéré d'armer les enseignants après le massacre de 20 écoliers à Newtown en 2012 ou d'armer les étudiants après des fusillades sur les campus.

Or depuis une directive de 1992 de l'administration Bush, les militaires n'ont pas le droit de porter d'armes dans les enceintes où ils travaillent, même si certaines bases autorisent leur détention, mais à domicile ou dans une armurerie. Seuls ont le droit d'en porter les militaires chargés de la sécurité, ceux qui gardent des prisonniers, ou certains personnels "qualifiés". Ces mesures découlent du Posse Comitatus Act de 1878, interdisant à la police locale de faire appel à des soldats pour le maintien de l'ordre. Les militaires sur le sol américain sont censés être protégés par la police, comme n'importe quel citoyen.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/