2 min de lecture États-Unis

États-Unis : un deuxième touriste contracte la peste au parc de Yosemite

Un homme originaire de Géorgie a été touché par la peste après s'être rendu dans le très populaire parc du Yosemite. Mi-juillet, un enfant avait déjà contracté la maladie après un séjour dans le parc naturel.

Le monolithe El Captain dans le parc du Yosémite le 4 juin 2015 (Illustration).
Le monolithe El Captain dans le parc du Yosémite le 4 juin 2015 (Illustration). Crédit : MARK RALSTON / AFP
Marine Cluet et AFP

Après avoir fait des ravages dans le monde entier durant des siècles, la peste serait-elle de retour ? Les autorités californienne ont annoncé cette semaine qu'un deuxième cas de peste avait été déclaré par un touriste après une visite dans le parc du Yosemite.

Le 6 août dernier, les autorités avaient révélé qu'une fillette avait été touchée par la maladie qui décima presque 50% de la population française au Moyen-Âge après avoir visité le parc, mais avait été guérie. Le camping où l'enfant avait séjourné à la mi-juillet a été fermé pendant quatre jours pour être traité contre la peste. Tous les repères de rongeurs devaient être traités avec un anti-puces, selon les autorités. "En éliminant les puces, nous réduisons le risque couru par les humains et nous brisons le cercle de transmission entre les rongeurs sur le site même", avait expliqué Karen Smith, directrice du service de santé publique de Californie (CDPH).

Un risque bas

Après avoir pris connaissance des avertissements sur la peste diffusés par les autorités californiennes, le deuxième touriste, un homme originaire de Géorgie qui s'était rendu en vacances dans le parc naturel aux quatre millions de visiteurs annuel avant de tomber malade, avait passé des tests. Le diagnostic confirma qu'il avait également contracté la peste.

Aujourd'hui traitée essentiellement avec des antibiotiques, la maladie présente "un risque pour la santé humaine bas" ont indiqué les autorités sanitaires de Californie. Alors que quelques milliers de cas se déclarent chaque année dans le monde, le foyer se trouve essentiellement en Afrique, notamment à Madagascar. Néanmoins, nul n'est épargné. Cet été, deux personnes ont perdu la vie au Colorado après avoir été touché par la maladie, les deux premiers aux États-Unis depuis 2013.

La rédaction vous recommande
À lire aussi
Une patrouille de gendarmerie (illustration) faits divers
Tentative d'homicide sur un gendarme à Paris : qu'est-ce qu'un "hit and run" ?


La maladie - qui a fait des ravages jusqu'à l'époque moderne au point de susciter la terreur - est transmise par les rongeurs et leurs puces et elle est aujourd'hui facilement traitable avec des antibiotiques.

Lire la suite
États-Unis Maladie Tourisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants