1 min de lecture Google

États-Unis : persuadé d'être espionné, il tire sur les voitures et les bâtiments de Google

Un homme a été arrêté alors qu'il tirait sur les façades des bâtiments du campus de Google et qu'il jetait des cocktails Molotov sur les voitures de l'entreprise en Californie.

Un homme a été arrêté au siège de Google pour avoir incendié des voitures utilisées par l'entreprise américaine (illustration).
Un homme a été arrêté au siège de Google pour avoir incendié des voitures utilisées par l'entreprise américaine (illustration). Crédit : Steve Bell/REX/REX/SIPA
Geoffroy Lang
Geoffroy Lang

Un homme d'une trentaine d'années a été arrêté par la police dans le Googleplex - le siège de Google en Californie - après qu'il a incendié des voitures utilisées par l'entreprise américaine et tiré sur les façades des bâtiments du campus de Google à San José (Californie). Raul Murillo Diaz a expliqué aux policiers qui l'ont interpellé qu'il avait "l'impression que Google l'espionnait"rapporte le site MercuryNews. Cet individu originaire d'Oakland (Californie) aurait même tenu un journal dans lequel il notait chaque fois où il pensait que le géant du web l'espionnait.

Pour se venger, Raul Murillo Diaz a donc incendié plusieurs voitures équipées pour la captation d'images utilisées pour le service de navigation virtuelle Google Street View. Il aurait même vandalisé l'un des prototypes de voiture autonome développée par la firme américaine. Il aurait également tiré plusieurs coups de feu sur les façades des bâtiments accueillant les bureaux de Google au siège social de l'entreprise. La police était à sa recherche depuis un premier signalement d'un employé de Google le 19 mai dernier. Lors de son arrestation, Raul Murillo Diaz était en possession d'une arme et d'un petit dispositif explosif qu'il avait lui-même fabriqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Google États-Unis Californie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants