2 min de lecture Europe

Espagne : des "Indignées" désormais à la tête de Madrid et Barcelone

Portées par le mouvement des "indignés", Manuela Carmena et Ada Colau ont été élues maires de Madrid et Barcelone.

L'ancienne juge Manuela Carmena a obtenu la majorité absolue des 57 conseillers et est devenue ce samedi 13 juin maire de Madrid.
L'ancienne juge Manuela Carmena a obtenu la majorité absolue des 57 conseillers et est devenue ce samedi 13 juin maire de Madrid. Crédit : PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Ce samedi 13 juin, Madrid est passée à gauche avec l'élection de l'ancienne juge Manuela Carmena, 71 ans, portée par le mouvement des "indignés" et Podemos, quelques heures avant celle d'une autre "indignée" Ada Colau, 41 ans, à Barcelone. Valence et Saragosse ont également élus des maires proches ou issus du mouvement des Indignés de 2011. Quatre des cinq villes principales d'Espagne sont donc officiellement dirigés par des maires soutenus par le parti anti-austérité Podemos.

Des changements de majorités qui découlent des élections municipales et régionales du 24 dernier et fait voler en éclats le bipartisme qui organisait la vie politique espagnol depuis plus de 40 ans avec la forte poussée de Podemos, créé en janvier 2014 qui se veut se veut la synthèse des revendications des "indignés", mouvement de contestation pacifiste et anti-libéral né en 2011, et celui du centre droit "Ciudadanos".

Manuela Carmena, soutenue par le Parti socialiste

À Madrid, Manuel Carmena, a obtenu la majorité absolue des 57 conseillers : 29 élus ont voté pour elle lors d'une très solennelle séance chargée de suspense, le vote étant secret et certains redoutant des revirements de dernière minute. L'ancienne juge dirige désormais une ville qui fut bastion de la droite pendant 26 ans: 24 ans entre les mains du Parti populaire et deux de la formation UCD (droite). Elle est arrivée deuxième derrière Esperanza Aguirre du Parti populaire, mais le Parti socialiste a accepté de la soutenir au nom du "changement" dans la capitale espagnole meurtrie par la crise et gangrenée par les affaires de corruption.

À la lecture de son nom, des "hourras" ont retenti dans la salle du Conseil, dans un patio de quatre étages, d'où ses partisans ont scandé "Si se puede!" ("c'est possible"), cri de ralliement des "indignés". Pablo Iglesias, le chef du parti de gauche radicale Podemos, faisant partie de la liste "Ahora Madrid" avec les formations Equo (écologistes) et Izquierda unida (écolo-communiste), au côté de la plateforme citoyenne Ganemos Madrid, était aussi présent et a applaudi.

À lire aussi
Migrants
Espagne : une jeune ivoirienne de 17 ans secourue après 22 jours à la dérive

Les premières décisions de Manuela Carmena s'adresseront aux enfants pauvres, pour leur garantir deux repas par jour, et aux personnes menacées d'expulsion de leurs logements. La ville de trois millions d'habitants, dont le centre historique rénové attire de plus en plus de visiteurs, souffre d'un taux de chômage de 16%, meurtrie par la crise.

Plan de choc contre les inégalités à Barcelone

C'est le cas aussi de Barcelone où Ada Colau, une militante anti-expulsions, est sûre d'être la prochaine maire. Sa liste "Barcelona en comu" a obtenu 11 sièges sur 41 contre dix pour celle du maire sortant Xavier Trias, un conservateur nationaliste, et cinq pour Ciudadanos (centre droit). Au moins dix élus de gauche, notamment les indépendantistes catalans d'ERC et les socialistes, vont la soutenir.

Pour sa cérémonie d'investiture prévue vers 17h les places d'honneur étaientt réservées aux représentants d'organismes luttant contre la pauvreté et l'exclusion.  La militante entend aussi mettre en œuvre un plan de choc contre les inégalités.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Europe Politique Espagne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants