1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Équateur : au moins 16 morts suite à des affrontements dans une prison
1 min de lecture

Équateur : au moins 16 morts suite à des affrontements dans une prison

De nombreux faits de violences ont éclaté dans le centre pénitentiaire de Latacunga, en Équateur. Le bilan est lourd, au moins 16 détenus sont décédés.

Un militaire équatorien devant la prison de Latacunga
Un militaire équatorien devant la prison de Latacunga
Crédit : Galo PAGUAY / AFP
AFP & Julien Doucet

Depuis le lundi 3 octobre, de nombreux affrontements ont lieu dans le centre pénitentiaire de Latacunga, en Équateur. Cette prison est l’une des plus grandes du pays et se situe à une centaine de kilomètres de la capitale, Quito. Plus de 4.300 prisonniers sont détenus au sein de cet établissement. Les heurts ont pour le moment fait au moins 16 victimes et plus d’une trentaine de blessés.

Parmi les prisonniers qui ont trouvé la mort, un chef de gang surnommé "El Patron" aurait succombé. Devant cette vague de violences, les familles des détenus ont afflué devant le centre pénitentiaire. La plupart étaient en larmes et paniquées, craignant que des membres de leurs familles fassent partie des victimes.

Ce genre de vagues de violences n’est pas rare dans les prisons en Équateur puisque depuis février 2021, pas moins de huit massacres entre détenus ont eu lieu. Le bilan est très important car au total, plus de 400 morts ont été dénombrés. Les autorités ne sont pas parvenues à reprendre le contrôle de la prison  Plus de 600 policiers et militaires ont pourtant été appelés en renfort. La plupart des violences ont été commises à l’arme blanche ou par armes à feu. Plusieurs actes de barbarie et des décapitations ont été perpétrés.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire