1 min de lecture Crise en Grèce

Crise en Grèce : après le "non" au référendum, les trois défis d'Alexis Tsipras

Après la large victoire du non au référendum grec, ses partisans fêtent ce résultat sans savoir ce qui les attend. Le Premier ministre, Alexis Tsipras, a quant à lui plusieurs défis de taille à relever.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Crise en Grèce : après le "non" au référendum, les trois défis d'Alexis Tsipras Crédit Image : LOUISA GOULIAMAKI / AFP | Crédit Média : Alexia Kefalas | Durée : | Date : La page de l'émission
Alexia Kefalas et Charlie Vandekerkhove

Le "non" l'a emporté à 61% au référendum en Grèce. Un score sans appel. Alors que les Grecs ont rejeté les mesures de rigueur et les réformes budgétaires exigées par les créanciers, le Premier ministre, Alexis Tsipras, estime que ce n'est pas une rupture avec l'Europe mais que son peuple a renforcé sa capacité de négociation pour obtenir un accord viable. Les Grecs fêtent la victoire du non sans savoir ce qui va se passer vraiment.

Au fil de la soirée, des milliers de personnes se sont réunies devant le parlement, drapeaux grecs à la main, pour entendre leur Premier ministre. Il a demandé l'encouragement de son gouvernement dans les péripéties bruxelloises. Une chose est sûre : rares sont les Grecs qui veulent croire au pire. Ils considèrent en majorité qu'ils ont voté contre l'austérité, contre l'humiliation de leur pays. 

Reprendre les négociations

Alexis Tsipras a désormais trois défis de taille à relever : il doit d'abord reprendre les négociations avec les créanciers du Fonds monétaire international et de l'Union européenne, en vue d'un accord. Cela lui permettra de récupérer près de 7 milliards d'euros et de sauver le pays du défaut de paiement. 

Régler le problème des banques

Il doit ensuite, urgemment, régler le problème des banques. Elles sont fermées depuis une semaine et la situation est incertaine quant à leur réouverture. D'autant que nombre de distributeurs n'ont plus de billets. 

Apaiser les esprits

À lire aussi
Les drapeaux de la Grèce et de l'Union européenne. Allemagne
En prêtant à la Grèce, l'Allemagne a réalisé plus d'un milliard d'euros de profits

Enfin, il doit calmer les esprits. Les Grecs se sont divisés, déchirés cette semaine, de manière inquiétante. Si Alexis Tsipras ne parvient pas à réunir son peuple, il en restera des stigmates, qui pourraient nuire à l'avenir du pays.  

Lire la suite
Crise en Grèce International Austérité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants