1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Chine : pourquoi Pékin se méfie des véhicules Tesla
1 min de lecture

Chine : pourquoi Pékin se méfie des véhicules Tesla

Les voitures Tesla ne pourront pas entrer cet été dans la station balnéaire de Beidaihe, en Chine, au moment où Xi Jinping s'y trouvera.

Des voitures Tesla devant le pavillon Zhongnanhai, dans la Cité interdite, à Pékin lors d'une visite d'Elon Musk, le 9 janvier 2019.
Des voitures Tesla devant le pavillon Zhongnanhai, dans la Cité interdite, à Pékin lors d'une visite d'Elon Musk, le 9 janvier 2019.
Crédit : Mark Schiefelbein / POOL / AFP
Thomas Pierre

Xi Jinping se méfierait-il de Tesla ? Les voitures électriques de la marque américaine ne seront en tout cas pas les bienvenues dans les rues de Beidaihe, ville côtière située à 200km à l'est de Pékin, à compter du 1er juillet, selon l'agence Reuters. Et ce pendant au moins deux mois. 

Cette station balnéaire populaire accueille chaque été le gratin des dirigeants chinois, qui y discutent à huis clos des grandes directives à donner au pays. Une sorte d'université d'été du parti communiste, initiée par Mao, et qui se tient en présence du président chinois. 

Cette interdiction en rappelle une autre. Début juin déjà, les véhicules Tesla s'étaient vus interdire de circuler dans certaines rues de Chengdu, dans le centre du pays, alors que Xi Jinping s'y trouvait. Ces restrictions, qui n'avaient pas été officiellement annoncées, avaient été révélées après que des vidéos montrant des véhicules détournées par les forces de l'ordre avaient surgis sur les réseaux sociaux. 

Tesla, un risque de sécurité ?

Que reproche Xi Jinping à la marque d'Elon Musk ? Toujours selon Reuters, la méfiance serait plutôt générale à Pékin. L'armée chinoise aurait ainsi, depuis 2021, également interdit à tous les modèles Tesla de pénétrer dans ses complexes militaires. En cause : des problèmes de sécurité au sujet des nombreuses caméras installées sur les véhicules pour aider à la conduite. 

À écouter aussi

La Chine est le plus important marché pour la marque. L'entreprise d'Elon Musk y écoule un quart de sa production mondiale et y dispose même depuis 2019 d'une usine à Shanghai. En 2021, le multimilliardaire avait assuré que ses voitures n'espionnaient pas dans le pays ni ailleurs, offrant même de conserver les données générées par les voitures. Malgré cela, les autorités chinoises continuent de craindre un risque d'espionnage américain alors que les relations entre les deux géants sont toujours très tendues. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.