2 min de lecture Fusillade

Canada : que sait-on de la fusillade qui a fait 4 morts à Fredericton ?

Quatre personnes, dont deux policiers, ont été tuées vendredi 10 août et un suspect a été arrêté après une fusillade à Fredericton dans l'est du Canada.

Des fleurs placées devant le poste de police de Fredericton
Des fleurs placées devant le poste de police de Fredericton Crédit : Andrew Vaughan/AP/SIPA
Martin Planques
Martin Planques et AFP

Cette fusillade intervient au moment où le Canada s'inquiète d'un regain des violences par armes à feu. Quatre personnes, dont deux policiers, ont été tuées vendredi 10 août alors qu'un suspect a été arrêté après cette fusillade dans la ville canadienne de Fredericton dans l'est du pays.

Le suspect, grièvement blessé lors de son arrestation, est un homme de 48 ans résidant à Fredericton, a indiqué un porte-parole de la police lors d'un point presse en début d'après-midi. Il s'est refusé à livrer tout autre détail sur les motivations de l'auteur présumé des coups de feu en raison de l'enquête en cours. L'homme a été arrêté dans son appartement peu après la fusillade, a ajouté le porte-parole de la police, Martin Gaudet. 


Les policiers avaient été dépêchés sur les lieux, un petit immeuble d'un quartier résidentiel du nord de la ville, suite à un appel vers 7h10, heure locale. Arrivés sur place, ils ont trouvé deux personnes mortes gisant sur le sol. "C'est à ce moment qu'on leur a tiré dessus", a expliqué le porte-parole, sans autre détail. Un témoin, réveillé par des coups de feu, avait indiqué aux télévisions locales qu'il avait vu de sa fenêtre un homme tirant depuis son appartement. Les deux policiers tués sont un homme de 45 ans, marié et père de quatre enfants, et une femme de 43 ans, mère de trois enfants. Les deux autres victimes sont un homme et une femme adultes. Il n'a pas précisé si la fusillade avait également fait des blessés, en dehors du tireur. 

À lire aussi
Le lycée polytechnique de Kertch, en Crimée, a été la cible d'une fusillade mercredi 17 octobre Russie
Crimée : ce que l'on sait du "Columbine russe"
La police et les secours en intervention après la fusillade au Canada
La police et les secours en intervention après la fusillade au Canada Crédit : Keith Minchin/AP/SIPA

C'était surréaliste, comme dans un film"

Un résident du quartier
Partager la citation

Le quartier de Brookside, proche du centre de cette ville de 60.000 habitants, capitale du Nouveau-Brunswick, a été bouclé pendant plusieurs heures après la fusillade. Le périmètre de sécurité a été levé en milieu de matinée. La police a ordonné à la population du quartier de rester chez elle, confinant les clients de commerces à l'intérieur des lieux pendant plusieurs heures. 

"J'ai entendu ce que je pensais être des enfants qui jouaient avec des pétards. Deux coups, trois coups, puis trois ou quatre après cela... C'était surréaliste, comme dans un film", a raconté un résident du quartier au micro de Radio-Canada. Une vingtaine d'enfants âgés de 2 à 7 ans ont été confinés dans leur garderie, a témoigné la directrice de l'établissement Rachel Leblanc sur CBC : "Ils n'ont aucune idée de ce qui se passe, ce qui est très bien", a-t-elle confié. "De nombreux parents ont appelé, ils avaient très peur, on les a rassurés". 

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a immédiatement réagi à cette "terrible" fusillade et affirmé suivre "la situation de près". 

Le Canada déjà touché par des fusillades

La petite province du Nouveau-Brunswick avait déjà connu une fusillade meurtrière en juin 2014. Trois policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale) avaient été abattus en pleine rue à Moncton, principale ville du Nouveau-Brunswick. L'assassin a été condamné à 75 ans de prison, la plus dure sentence imposée à une personne reconnue coupable dans les annales récentes au Canada. 

Plus récemment, dans la soirée du 22 juillet, un homme avait ouvert le feu dans une artère animée de Toronto, tuant une jeune fille de 18 ans et une fillette de 10 ans, et blessant 13 autres personnes. La fusillade avait été revendiquée par Daesh mais la police a affirmé n'avoir aucune preuve permettant d'étayer cette revendication. Cette succession de fusillades risque de relancer le débat sur le contrôle des armes à feu au Canada. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Fusillade Canada Armes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794391922
Canada : que sait-on de la fusillade qui a fait 4 morts à Fredericton ?
Canada : que sait-on de la fusillade qui a fait 4 morts à Fredericton ?
Quatre personnes, dont deux policiers, ont été tuées vendredi 10 août et un suspect a été arrêté après une fusillade à Fredericton dans l'est du Canada.
https://www.rtl.fr/actu/international/canada-que-sait-on-de-la-fusillade-qui-a-fait-4-morts-a-fredericton-7794391922
2018-08-11 00:53:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/4uQvDrOex_pm_XNHkuT4Qw/330v220-2/online/image/2018/0811/7794391910_des-fleurs-placees-devant-le-poste-de-police-de-fredericton.jpg