2 min de lecture François Hollande

Berlin : François Hollande doit rassurer après la défaite électorale

Après la lourde défaite de la gauche aux élections départementales, François Hollande doit rassurer l'Allemagne sur la continuité des réformes.

François Hollande et Angela Merkel, au palais de l'Élysée, le 20 février 2015 (archives).
François Hollande et Angela Merkel, au palais de l'Élysée, le 20 février 2015 (archives). Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

François Hollande, à Berlin ce mardi 31 mars pour un conseil des ministres franco-allemand, devrait s'employer à rassurer son alliée Angela Merkel sur le maintien du cap des réformes en France pour assainir ses finances publiques, après la nouvelle claque électorale infligée dimanche à sa majorité.

Signe de la gravité de la situation, le Premier ministre Manuel Valls, qui devait initialement participer à ce conseil, puis rencontrer à Francfort le président de la BCE Mario Draghi, a décidé in extremis de rester à Paris, en accord avec le président de la République. Sa mission : renouer le dialogue avec sa majorité sortie exsangue et divisée de cette quatrième débâcle électorale en un an.

"La débâcle" des élections

Alors que la presse allemande titrait lundi sur "la claque", "la débâcle", "l'affront" subis par "les socialistes au pouvoir à Paris", François Hollande aura à cœur de confirmer à Angela Merkel sa volonté de maintenir le cap des réformes engagées par la France pour relancer l'investissement et réduire ses déficits.

Il faut montrer que ce processus avance quelles que soient les échéances électorales

L'entourage d'Emmanuel Macron
Partager la citation

Optimiste, le président français compte sur la reprise économique qu'il voit frémir pour ramener le déficit public de la France à 3% du PIB en 2017 et finir par endiguer un chômage toujours en hausse. "Il y a une vraie conviction en Allemagne que la France fait des réformes (...) Il faut montrer que ce processus avance quelles que soient les échéances électorales, que cela ne change pas les projets de réformes, au contraire", assure-t-on dans l'entourage du ministre français de l'Économie Emmanuel Macron, qui fait partie du voyage. 

Des tragédies qui resserrent les liens

À lire aussi
François Hollande
Coronavirus : "Je me ferai vacciner", assure François Hollande sur RTL

Après les attentats meurtriers début janvier à Paris, le crash de meurtrier de l'A320 de la compagnie allemande Germanwings il y une semaine dans les Alpes françaises a été une nouvelle occasion pour Angela Merkel et François Hollande de vérifier la solidité de leurs liens.

"Les tragédies de Charlie Hebdo et de l'accident d'avion nous ont encore rapprochés", constatait récemment le secrétaire d'État allemand aux Affaires européennes chargé de la relation franco-allemande, tandis qu'un  conseiller de François Hollande soulignait la naissance d'"une connivence spontanée" entre les deux dirigeants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Élections départementales Déficit
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants