2 min de lecture Attentat à Berlin

Berlin : Trump dénonce les "islamistes" qui "continuent à massacrer des chrétiens"

Le président élu des États-Unis Donald Trump a vu derrière l'attaque au camion survenue à Berlin et l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie une même menace.

Un air d'amérique - Corbé Un Air d'Amérique Philippe Corbé iTunes RSS
>
Berlin : Donald Trump dénonce les attaques "continuelles" des islamistes contre les chrétiens Crédit Image : SCOTT OLSON / GETTY IMAGES / NORTH AMERICA / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

Malgré l'élection officielle de Donald Trump par les grands électeurs, l’actualité aussi est dominée aux États-Unis par ce qui s’est passé sur le marché de Noël de Berlin et l’assassinat de l’ambassadeur russe à Ankara, lundi 19 décembre. Donald Trump, qui est vacances dans sa résidence de Floride, a publié un communiqué dans lequel il dit : "Nos cœurs et nos prières sont avec les proches des victimes de l’horrible attaque terroriste de Berlin. Des civils innocents ont été assassinés dans les rues alors qu’ils se préparaient à célébrer la fête de Noel. Daech et les autres terroristes islamistes, dans le cadre de leur jihad mondial, continuent à massacrer des chrétiens dans leurs communautés et leurs lieux de cultes. Ces terroristes doivent être éradiqués de la surface de la Terre, une mission que nous allons mener à bien avec nos partenaires épris de liberté".

Donald Trump n'a pas peur d’utiliser un ton très martial, alors que Barack Obama, par principe, ne prononce même jamais l’expression "terrorisme islamiste", car il estime que ça serait mettre en cause toute une communauté, toute une religion. Son successeur, lui, dénonce d’emblée le terrorisme islamiste, alors qu’à l’heure où il a publié ce communiqué, les autorités allemandes ne donnaient aucun élément dans ce sens.

Il fait aussi explicitement référence à Noël et aux chrétiens qui étaient selon lui la cible. Ils ne dit pas "les Allemands", il dit "les chrétiens". Ça n’est pas innocent. Cela confirme que sa réflexion sur le sujet se fonde sur l’idée d’une "guerre des civilisations", islam contre chrétienté. C’est exactement ce que cherchent les terroristes. Mais les dirigeants occidentaux essayent généralement de ne pas tomber dans ce piège. Trump, lui, ne prend pas ces précautions. Il dénonce aussi le terrorisme islamiste pour l’assassinat de l’ambassadeur russe à Ankara, et la fusillade dans une mosquée de Zurich.

"Le monde civilisé doit changer son mode de pensée", tweete Trump. Sa façon de penser, c’est donc qu’il s’agit d’une guerre de civilisation. Dès la fin janvier, cela pourrait changer beaucoup de choses dans la manière dont les Occidentaux se coordonnent pour lutter contre la menace terroriste. Il risque d’y avoir des divergences entre Européens et Américains.

À lire aussi
Le dispositif policier avait été renforcé en marge du semi-marathon de Berlin, compte tenu du contexte terroriste. Allemagne
Berlin : un attentat déjoué lors du semi-marathon ?

Les États-Unis avaient spécifiquement mis en garde leurs ressortissants avant les fêtes. Le département d'État a publié, il y a un mois, un message d’alerte pour tous ses citoyens qui se trouvent en Europe, avant les célébrations de fin d’année. Il citait spécifiquement les risques sur les marchés de Noël en plein air. Le message évoquait des menaces de Daesh et d'Al-Qaïda. Il faut aussi rappeler qu'avant l’été, avant Nice, le département d’État avait déjà alerté les Américains qui voulaient venir en Europe pour les vacances, en citant particulièrement la France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Berlin États-Unis Amérique du Nord
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants